16

La Confrérie de la Dague Noire, tome 1 : L'amant ténébreux de J.R. Ward

Posté par Frankie le 30 août 2010 à 09:42 - Catégorie : , ,
Titre original : Dark Lover

Résumé :
La Confrérie de la Dague Noire est composée de 6 guerriers implacables qui protègent la communauté vampirique des terribles Éradiqueurs. Quand l'un deux est tué, il confie sa fille Beth, une sang-mêlé ignorante de son état, au leader de la Confrérie, le charismatique Kholer. Beth va alors découvrir un monde totalement étranger au sien, terrible et dangereux...


Mon avis :
Ceux et celles qui me lisent régulièrement ici savent que j'aime beaucoup les séries de bit-lit ! Même si, paradoxalement, je n'en ai pas lu énormément cette année ! C'est pour cela que j'ai sauté sur ce partenariat quand les Éditions Bragelonne l'ont proposé sur Livraddict.

L'histoire est celle de Beth, une jeune et jolie journaliste qui apprend un jour qu'elle est de sang-mêlé vampire, qu'elle va bientôt effectuer sa transition (devenir vampire) et que pour cela, un beau mâle mystérieux nommé Kholer va l'aider !

Elle apprend donc que son père était un vampire faisant partie de la mystérieuse Confrérie de la Dague Noire au sein duquel officient 6 guerriers (7 avec son père). Elle apprend également que les vampires existent et qu'ils sont pourchassés par les Éradiqueurs, des humains sans âme dont le but est de les exterminer.

Beth entre donc dans un monde sombre et dangereux composé de ces guerriers aussi implacables que sexy. L'attirance inéluctable de Beth et Kholer va venir compliquer une situation qui l'est déjà, d'autant plus que Butch, un ami flic de Beth, semble bien déterminer à découvrir ce que cache l'homme qui semble avoir de l'emprise sur la journaliste...

Dans les séries Bit-lit, on trouve de tout : des séries plus dans l'action comme les Mercy Thompson, les Kate Daniels ou les Jaz Sparks où, au bout de 3 tomes, les héros en sont à encore se tourner autour et à jouer à "je t'aime moi non plus" et d'autres plus axées sur le côté romance où le sexe tient une place prépondérante dans le livre. D'ailleurs on appelle bien souvent le genre "Paranormal Romance".

L'Amant ténébreux fait partie de ceux-là : une romance digne d'un Harlequin hot et une couverture de livre à l'eau de rose. J'avoue que j'ai été plutôt mitigée sur ce tome 1 ! Mais, (et il y a un gros"Mais" positif), le monde proposé par l'auteur est très intéressant !

Bon, j'ai trouvé de prime abord, une grosse ressemblance avec le Cercle des Immortels de Sherrilyn Kenyon, une série dont j'ai lu 12 tomes, la plupart en anglais ! Dans le Cercle, les Dark-Hunters, sont une confrérie de vampires atypiques (c'est à dire différents de ceux qui existent généralement dans la littérature bit-lit) qui protègent les humains des terribles Démons. Chaque roman met en scène une personnage différent qui tombe amoureux d'une belle humaine et on retrouve parfois les héros des bouquins précédents au détour d'une page. Bon, je ne suis pas là pour parler des Immortels, pour en savoir plus c'est ici.

La Confrérie est bâtie sur cette trame-là et, comme Kenyon, J.R. Ward a créé pour ses vampires un monde tout à fait original et fascinant. J'ai beaucoup aimé tout ce qui touchait à ce monde, ses mystères, ses méchants. De plus, chaque livre (8 sortis à ce jour aux USA, un 9e prévu pour 2011), met en scène un personnage différent (pour le moment, les membres de la Confrérie), qui tombe amoureux alors qu'il ne devrait pas ! Mais tout finit par s'arranger, je vous rassure ! On a beau être chez des durs à cuire, on n'est pas non plus dans la tragédie à la Tristan et Iseult ! :)

J'ai trouvé tout à fait original son approche du mythe vampirique. Certains traits propres aux vampires sont repris ici mais ils ont des attitudes tout à fait humaines puisque la plupart (c'est à dire tous sauf la Confrérie) vivent normalement, en famille. Leur coeur bat, ils ont des enfants et se nourrissent normalement (avec de la vraie nourriture) la plupart du temps ! Leurs besoins en sang sont spécifiques et je ne les dévoilent pas ici pour garder un peu de mystère.

Paradoxalement, ce sont les Éradiqueurs, ces humains sans âme, qui sont les plus inhumains et les plus dangereux ! Je ne veux pas trop en parler mais c'est vraiment une sale engeance, pire que ceux qu'ils pourchassent !

Le monde des guerriers de la Dague Noire est vraiment misogyne ! Ils appellent les femmes des femelles, qu'elles soient vampires ou humaines et j'avoue que ça m'a hérissé le poil plus d'une fois ! Bon les hommes sont appelés des mâles, mais c'est une appellation qui passe mieux, on dira plus facilement "un beau mâle" pour un homme mais rarement "une belle femelle" ! Plutôt "une belle femme" ! Et les rapports entre vampires sont assez féodaux.

Les personnages masculins du livres sont vraiment très clichés et stéréotypés façon "romans sentimentaux" !  Le niveau de testostérone grimpe à des niveaux élevés ! ^^ Ils sont tous très superbes dans leur genre et dangereux mais ont, bien sûr, un coeur tendre qui ne demande qu'à fondre ! ;) Et bien sûr la première minette qui passe avec de beaux cheveux et de longues jambes réussit à les faire tomber amoureux d'un claquement de doigt !

En revanche, je rencontrerais cette bande de gars, j'aurais un peu peur ! Prenons Kholer, le héros de ce tome 1, par exemple ! Imaginez un type de 2 mètres au garrot, puissant, massif, moulé de cuir, avec un air revêche, des lunettes de soleil et de longs cheveux noirs, moi, je serais vraiment effrayée ! :) Et pourtant, on dirait parfois une midinette énamourée, face à Beth, avec des états d'âme que même moi, je n'ai pas ! :D

Les autres sont à l'avenant ! Ils m'ont fait rire car leurs scènes de la vie quotidienne les fait plutôt ressembler à des potaches en train de s'amuser qu'à des guerriers dont le monde des vampires dépend ! J'ai trouvé qu'ils ressemblaient parfois à des Chamallows tout mous ! :D Ce qui finit par les rendre plutôt sympathiques !

Leur noms est tiré de trait de caractère spécifique. Kholer pour la colère, Vizs pour le vice, Rhage pour... Rage (oui c'est bien, il y en a qui suivent ! ^^), etc... Et le père de Beth avait pour prénom Audazs (Audace).

Je n'ai en revanche pas du tout été convaincue par Beth ! Voilà une jeune femme avec, à priori, la tête sur les épaules, éduquée, intelligente et qui, 2 secondes après avoir rencontré Kholer qu'elle ne connaît absolument pas, se comporte  sans aucun discernement, comme une chienne en chaleur et lui ouvre ses cuisses comme si elle n'avait plus de volonté propre ! Et je vous jure que Kholer ne l'hypnotise pas ! Et c'est comme ça à pratiquement chacune de leur rencontre ! Scènes de sexe après scènes de sexe, j'ai fini par lever les yeux au ciel tellement c'était lassant et que ça finissait par en être pénible ! Miss Ward a sûrement mis tous ses fantasmes dans ses livres mais un peu de sexe oui, trop non ! C'est peut-être hot mais ça m'a refroidie ! :) Faut savoir doser la chose ! J'espère en tout cas que les femmes des prochains romans gardent leurs cuisses fermées un peu plus longtemps ! Bon je vous rassure, il y a quand même de l'amouuur ! Ce n'est pas seulement Sex at first sight mais aussi Love at first sight ! :)

En revanche, j'ai bien aimé Butch. il est assez désagréable au début, mais les événements font qu'il devient plutôt intéressant !

M. X, le leader des Éradiqueurs est vraiment un méchant sadique et sans états d'âme. Une vraie pourriture !

Généralement, je préfère lire ce genre de roman en anglais. Parce que c'est facile à lire et parce que la traduction fait généralement très eau de rose ! Et là je dois dire qu'en plus, elle n'est pas très bonne ! J'ai dû relire parfois des phrases pour comprendre ce que ça racontait. De plus le style est très familier ! Je ne sais pas de qui ça vient (auteur, traduction), mais Beth, qui est quand même journaliste, ne met pratiquement aucune négation dans ses phrases. C'est assez choquant ! Ce n'est quand même pas compliqué de dire "il ne vient pas" plutôt que "il vient pas" ! Que les guerriers ou Butch s'expriment familièrement, à la limite pourquoi pas mais venant de Beth, ça passe mal.

Autre point de traduction négatif c'est concernant Audazs. Dans le roman, les frères s'appellent parfois par leur initiale : V. pour Vizs, Z. pour Zadiste etc... et Kholer se réfère à Audace par D. Je ne voyais pas le rapport jusqu'à ce que j'apprenne que, dans la version anglaise, il s'appelait Darius (et il faudra m'expliquer le rapport avec Audace !) ! Et la traduction a oublié de prendre en compte ce changement ! C'est quand même une grosse inattention, non ?

Je ne voudrais pas que vous croyiez que je n'ai pas aimé le livre ! Je l'ai lu très vite et j'ai beaucoup aimé le potentiel du monde imaginé par J.R. Ward ! En refermant ce premier tome, j'avais d'ailleurs envie de connaître la suite ! On dira donc que la lecture de cette série sera mon guilty pleasure ! :)

En conclusion, des scènes un peu too much, des guerriers stéréotypés, un héroïne décérébrée quand approche son mâle mais un monde fantastique très bien trouvé et riche, et finalement une lecture palpitante ! Et si vous voulez savoir si les guerriers arriveront à échapper aux terribles éradiqueurs et si Beth réussira sa transition, lisez ce livre !

Je tiens à remercier les Éditions Bragelonne et Livraddict pour ce partenariat !

Note :



20

La Quête d'Ewilan, L'Intégrale de Pierre Bottero

Posté par Frankie le 26 août 2010 à 08:35 - Catégorie : , , ,
Résumé :
Camille Duciel, 13 ans, passe un jour dans un autre monde et découvre alors qu'elle est née à Gwendalavir, ce monde mystérieux, qu'elle s'appelle Ewilan, qu'elle a un pouvoir et qu'elle doit délivrer Gwendalavir des terribles Ts'liches et autres Raïs. Aidée de son ami Salim et d'une troupe disparate, elle va s'employer, au bout de maintes aventures, à accomplir son destin...



Mon avis :
Cette Quête d'Ewilan est une trilogie que j'ai eu la chance de lire dans une très belle édition intégrale.
Cette édition est augmenté d'un "Avant", qui retrace quelques moments de la vie de Camille entre son adoption et le début de la Quête. C'est sympa comme tout, et permet de découvrir le personnage de façon moins abrupte que le début d'Un monde à l'autre.

L'auteur, Pierre Bottero est adulé par son lectorat composé de gens de tous âges, même si ses livres s'adressent à plutôt à un public jeunesse. Il est malheureusement décédé à  l'automne dernier d'un accident, à l'âge de 44 ans, laissant un vide dans la littérature jeunesse.

J'avoue que le début de cette Quête m'a laissée un peu circonspecte. Je trouvais que ça ressemblait trop à Tara Duncan et à la série les Bannis et les Proscrits. Tara Duncan pour le côté Jeune fille normale qui découvre qu'elle vient d'un autre monde et qui a des pouvoirs et qui est pratiquement la seule à pouvoir sauver ce monde, la série des Bannis parce que, comme Elena, Camille a 13 ans, découvre son pouvoir et part accomplir une quête en compagnie de personnes toutes plus différentes les unes des autres !

Mais le talent de Bottero est justement de s'être affranchi de cette ressemblance pour nous donner quelque chose de vraiment palpitant, plein de rebondissements et d'aventures. Bien que ce soit une lecture jeunesse, on s'immerge à fond dans l'histoire de Camille/Ewilan.

Tome 1 : D'un monde à l'autre

Camille Duciel vit dans une famille d'adoption qui ne l'a jamais aimée. Vive, intelligente et dotée de magnifiques yeux violets, elle a pour seul ami Salim, un garçon de son âge, à la répartie vive.

Un  jour où un camion manque de l'écraser, elle se retrouve miraculeusement dans un autre monde et tombe sur une créature immonde qu'un guerrier essaie de tuer. Après des paroles mystérieuses proférées par la créature, Camille retourne dans son monde chercher Salim et tous les deux retournent dans l'autre monde. Là, ils vont faire la connaissance d'Edwin et découvrir qu'elle est issue de ce monde, Gwendalavir, et qu'elle a un pouvoir magique permettant de créer des choses et de se déplacer à volonté. Avec l'aide de personnages disparates, ils vont se mettre en quête des Figés, des sentinelles qui seules sont capables de battre les terribles Ts'liches et leurs alliés les Raïs afin de rétablir la paix dans le royaume.

Ce premier tome est une introduction à la trilogie, il se lit très vite et, comme son nom l'indique, on passe d'un monde à l'autre, ce que j'ai beaucoup aimé !

Gwendalavir est un monde fantasy classique, tels qu'on peut le trouver dans de nombreux ouvrages, avec ses sages, ses guerriers et ses monstres fabuleux ou terribles.

Ce que j'ai trouvé vraiment sympa, c'est la mythologie de Gwendalavir avec ces gens, tels Camille, capable de "dessiner" dans l'Imagination et de se déplacer dans les Spires, des chemins dans l'Imagination ! C'est une très jolie trouvaille à mon avis. Très poétique. On sent que la philosophie initiale de ce don était philanthropique et qu'évidemment, pour certains, fut perverti par la quête du pouvoir.

Les personnages ne sont pas très originaux, ressemblant déjà à pas mal de personnages de sagas Fantasy : Camille/Ewilan, la jeune ado hyper douée, Salim, son copain qui fait ses 4 volontés et qui est prêt à la suivre au bout du monde, Edwin, le guerrier ultime, pilier de la troupe,  Ellana, la jolie Marchombre mystérieuse, Duom Nil' Erg, l'Analyste qui teste des générations de dessinateurs, Bjorn, le chevalier un peu brute de décoffrage noble et généreux, Maniel le soldat ou Artis, le moine guérisseur, pour ne citer qu'eux. Mais ils sont très attachants. Et puis, j'ai adoré le Chuchoteur, une petite bestiole adorable, j'en veux un aussi ! ^^

Le style est jeunesse mais bien écrit, vif et agréable à lire ! On ne s'ennuie pas une seconde et le livre se lit à toute allure ! Moi qui pensais ne lire que le tome 1 tout d'abord, j'ai enchaîné direct avec le tome 2 : Les Frontières de glace.

Note :



Tome 2 : Les Frontières de glace

Après avoir échoué à ramener son frère, Camille, toujours suivie de Salim, retourne à Gwendalavir. Accompagnée de sa troupe d'amis, elle va s'employer à aller délivrer les Figés, à éradiquer ce monde des envahisseurs Ts'liches et à rétablir la paix auquel tous aspirent.

Dans ce tome-là, on entre dans le vif du sujet ! La petite troupe se met en route pour sauver Gwendalavir et rencontre maints dangers sur son chemin, manque 1000 fois de mourir et fait des rencontres extraordinaires ! Je pense en particulier à La Dame, dont je ne parle pas davantage mais que j'ai trouvée belle et mystérieuse (dans son genre, bien sûr ! ;))

J'ai particulièrement aimé les descriptions de l'Arche, apparemment de toute beauté et de Al-Jeit. D'ailleurs le monde créé par Bottero est vraiment riche avec ses descriptions somptueuses et son bestiaire de toute sorte.

Concernant les personnage, chacun accomplit sa destinée. Ewilan en apprend davantage sur son origine et son don, Salim trouve sa voie, des histoires amours se nouent discrètement, on fait connaissance avec de nouveaux personnages dont Chiam, le Faël ou Merwin le Dessinateur et tous n'ont qu'un but, qu'Ewilan délivre les Figés.

Un petit bémol, j'ai trouvé que, parfois, ils se sortaient trop facilement des pièges ou des embûches ! Ils sont tous tellement forts dans leur partie qu'ils arrivent à terrasser les ennemis sans trop de mal. Même lorsqu'ils sont blessés et à l'article de la mort, on ne les sent jamais vraiment sur le point de perdre. C'est sans doute là où le côté jeunesse ressort le plus.

Le style de l'auteur ne change pas d'un tome à l'autre, toujours très agréable et très rapide à lire ! On ne s'ennuie pas non plus dans ce tome-là, même si sa trame est, somme toute, plutôt classique pour un livre fantasy : Comme la Communauté de l'Anneau, comme Les Bannis et les Proscrits, les protagonistes des Frontières de glace parcourent le pays, pourchassés par des ennemis puissants, afin d'accomplir une mission capitale.
J'ai beaucoup aimé les petites annotations de personnages Gwendalaviriens qu'on trouve au début de chaque chapitre.

Note :



Tome 3 : L'ïle du destin

Ça y est, les Figés sont délivrés, les Ts'liches vaincus et le pays va pouvoir se remettre petit à petit de ces années terribles ! Le don de Camille/Ewilan est plus puissant que jamais. Ayant appris que ses parents sont prisonniers mais vivants, elle part récupérer son frère dans notre monde et revient avec lui à Gwendalavir afin d'accomplir cette dernière mission. Mais c'est sans compter la perfide Éléa Ri'l Morienval, la Sentinelle avide de pouvoir, qui entend bien lui mettre des bâtons dans les roues.

Voilà encore un tome bien palpitant et avec de nombreuses péripéties. J'ai été ravie que Camille et Salim reviennent dans notre monde chercher Mathieu/Akiro. J'aime bien ces incursions d'un monde à l'autre, ça s'éloigne un peu du schéma d'un livre fantasy classique même si ça ressemble alors davantage à Tara Duncan !

Certains personnages nous quittent (dommage d'ailleurs !), nous en découvrons de nouveaux, en particulier Siam, la guerrière, soeur d'Edwin et qui ne laisse pas Mathieu indifférent ! ;)

Comme dans le tome précédent, tout semble relativement facile pour nos héros et quand ce n'est pas facile, un Deus Ex Machina vient leur sauver la mise. Mais, ce n'est pas très important car on passe un très bon moment.

À la fin du livre, tous nos héros seront prêts à prendre des routes différentes. Qu'adviendra-t-il d'Ewilan, de Salim, d'Ellana ou d'Edwin, que vont devenir Bjorn le chevalier ou Maniel le soldat ?  Reverrons-nous  Chiam le Faël ou Artis le moine timide ? Heureusement, Bottero a écrit deux autres trilogies : Les mondes d'Ewilan et Le pacte des Marchombres dans lesquels nous aurons, je l'espère, des réponses à mes questions !

Note :



À la fin du livre nous trouvons un "Making of" très sympa et un glossaire sur les personnages. J'ai beaucoup aimé cet ajout.

En conclusion, cette trilogie est une bonne surprise ! Les 800 pages se lisent tellement vite que j'ai lu l'Intégrale en quelques jours et malgré son ton et son style résolument jeunesse, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! J'ai même eu envie de me plonger dans la suite rapidement (ce qui ne sera pas possible, pour
le moment !) Et si vous voulez savoir si Ewilan saura maîtriser son don, si elle délivrera les Figés et retrouvera ses parents, lisez cette très jolie trilogie ! Vous passerez un très bon moment de détente !

Note globale de l'intégrale :



Cette trilogie fait partie de mon Challenge Livraddict et compte donc pour 3 livres ! ^^

9/12

10

Julie & Julia de Nora Ephron

Posté par Frankie le 23 août 2010 à 18:35 - Catégorie : , , ,
avec Meryl Streep, Amy Adams et Stanley Tucci

Résumé :
1948, Julia Child s'installe en France avec son mari, attaché culturel à l'ambassade et découvre la cuisine française. Au cours des années qui vont suivre, Julia va s'employer à rédiger un livre de recettes françaises à l'intention des ménagères américaines.

2002, Julie Powell travaille comme fonctionnaire au sein de la Ville de New York et répond à toutes sortes de questions sur les attentats du World Trade Center. À bientôt 30 ans, elle a l'impression de passer à côté de sa vie. Elle décide alors de faire en 1 an les 524 recettes du livre de Julia Child et d'écrire son parcours sur un blog...

Mon avis :
Ce film est finalement une bonne surprise ! J'avais hésité à aller le voir à sa sortie en septembre dernier et puis le temps que je me décide, il ne passait plus ! Lors d'un voyage en Tunisie, je me suis procurée (tout à fait officiellement) le DVD à 1.25€ et je ne me suis toujours pas décidée à le voir. Le Ciné-Club mensuel lancé sur Seriebox par Evertkhorus m'a enfin donné l'occasion de découvrir ce film. Le thème du Ciné-Club étant "Les films de l'été pas prise de tête", c'est dont Julie et Julia qui a été choisi ! Et je dois dire qu'il remplit tout à fait son office, il est léger et pas prise de tête ! :) Mais pourtant pas exempt de petites longueurs.

L'histoire se déroule sur deux périodes et met en scène deux femmes bien différentes qui existent ou ont existé réellement.
La première Julia Child est la femme qui a donné le goût de la cuisine française aux américaines. Après le succès de son ouvrage, Mastering the Art of French Cooking, elle a officié dans des émissions de télévisions où elle a remporté un franc succès avec sa voix un peu haut perché et sa façon peu conventionnelle de faire la cuisine. Elle est décédée en 2004 à l'âge de 92 ans.

Le film la suit lors de son arrivée en France où elle découvre la cuisine française. N'y connaissant rien en cuisine, elle va suivre des cours, non sans mal car l'univers de la gastronomie française est très fermé et misogyne, puis donner des cours elle-même à des américaines.
C'est en rencontrant deux françaises qu'elle va avoir l'idée de faire un livre de cuisine française, en anglais, à l'usage des américaines. Ce projet lui prendra plusieurs années...

La deuxième est une jeune femme de 30 ans, Julie Powell qui, en 2002, ne sait pas trop quoi faire de sa vie. Ses amies ont toutes brillamment réussi, elle n'a accompli aucun de ses rêves, et surtout pas celui de devenir écrivain. Un soir de déprime, elle décide alors de créer un blog où, pendant un an pile, elle concoctera les 524 recettes du livre de Julia Child. Le succès grandissant de son blog ne va pas aller sans provoquer quelques difficultés au sein de son couple...

Comme j'ai dit plus haut, ce film est sympathique et se laisse regarder sans déplaisir. On suit avec intérêt les parcours parallèles de ces deux femmes de deux époques différentes mais réunies par le même amour de la cuisine, même si je trouve que cela se voit moins chez Julie Powell. Mais pour faire 524 recettes pendant 365 jours, il faut aimer cuisiner, non ? ^^

Meryl Streep est encore excellente dans le rôle de Julia Child. Bon, OK, sa voix est VRAIMENT crispante mais ce n'est pas un effet de style ! Si vous regardez une vidéo de Julia Child, vous verrez qu'elle parle VRAIMENT (oui je répète "vraiment" ! :)) comme cela et que Meryl Streep nous livre une imitation parfaite de cette femme jusque dans ses soupirs et ses essoufflements.
Concernant le personnage, j'ai aimé la Julia Child qu'on voit tout au long du film qui se bat pour sa passion et veut la faire partager !

J'ai beaucoup aimé Stanley Tucci dans le rôle du mari de Julia. Un homme qui apporte un soutien sans faille, présent à tout moment pour l'aider dans son entreprise. En revanche, j'ai trouvé qu'il faisait très jeune par rapport à Meryl Streep alors que Paul Child avait 10 ans de plus que sa femme ! Ma fille m'a fait  également remarquer que Streep "faisait 60 ans" et Paul "40".

Le film nous livre également une réflexion sur l'époque troublée à laquelle se passe le film. Nous sommes dans les années 50 et le Maccarthysme bat son plein. Les époux Child ayant séjourné en Chine, Paul va se retrouver dans le collimateur de la commission d'enquête, soupçonné de communisme. Certains furent arrêtés pour moins que ça ! Heureusement, il sera blanchi. Mais c'est vous dire l'ambiance qui régnait à l'époque !

J'aime toujours voir le minois frais et éclairé d'Amy Adams. Depuis Il était une fois, je trouve qu'elle illumine les films où elle passe ! Ici, elle arrive à nous rendre sympathique une fille qui ne doit pas l'être tant que ça ! Même si la Julie Powell du film est agréable, j'ai eu l'impression que le personnage était assez égoïste et pouvait être désagréable au fond.

J'ai aimé tout ce que touchait son blog, ses réactions et ses attentes ! Nous qui tenons régulièrement un blog savons combien il est agréable d'être lu et d'avoir des commentaires ! ;)
J'ai beaucoup aimé son mari qui, lui aussi, la soutient envers et contre tout, avec des hauts et des bas. Ma fille a trouvé qu'il avait parfois un faux air de Jean Dujardin.
En lisant sa bio sur internet, j'ai appris que depuis, l'un et l'autre avait eu une liaison, extraconjugale d'une durée de deux ans pour Julie Powell et qu'elle en avait parlé dans un autre livre. Malgré cela, le couple tient toujours mais ça m'a attristée que leur histoire soit moins conte de fées...

J'ai beaucoup aimé que la façon dont les époques alternaient. Ça avait l'air de couler de source.
J'ai vu le film en VO et j'ai aimé que les gens censés être français parlent vraiment français et non pas un espèce de charabia censé être la langue de Molière comme on voit dans certaines séries ou certains films.

En conclusion, malgré certaines petites longueurs, c'est un très bon film d'été avec des acteurs excellents ! Et si vous voulez savoir si Julia Child arrivera à faire éditer son livre et si Julie Powell fera ses 524 recettes en 365 jours sans prendre un gramme (hé oui, ça fait rêver !), regardez ce film !

Note :



Vu en version originale sous-titrée

9

Shrek 4, Il était une fin de Mike Mitchell

Posté par Frankie à 08:43 - Catégorie : , ,
Titre original : Shrek forever after

Résumé :
Après avoir vécu des aventures palpitantes au cours des 3 premiers films, Shrek s'ennuie dans sa vie de famille ! Il n'en peut plus du ronron du quotidien, des tâches domestiques, de voir qu'il ne fait plus peur. À l'occasion des 1 ans de ses enfants, il émet le voeu de revenir au bon vieux temps ! C'est le moment que l'ignoble Tracassin attendait ! Il lui propose un contrat lui permettant de revenir en arrière... Or, Shrek se retrouve dans un monde où personne ne le connait, où Tracassin a pris le pouvoir et où Fiona ne le supporte pas !

Mon avis :
J'ai passé un très bon moment en compagnie de ce Shrek 4 ! Autant le 3 ne m'avait pas laissé un  grand souvenir, autant celui-ci est sans temps mort, marrant, et avec de très belles images (en 3D relief).

Nous avions laissé Shrek à la fin du 3, heureux père de 3 marmots. Nous le retrouvons plutôt déprimé au début du 4e film. Il s'ennuie des même blagues incessantes de l'âne, il n'en peut plus de changer les couches de ses enfants, et sa maison fait partie d'un circuit touristique l'empêchant de profiter de la vie quand il en aurait envie ! Pire encore, il ne fait plus peur et on lui demande son cri d'ogre à tout bout de champ !

La coupe est pleine lors de la fête d'anniversaire de ses 3 enfants ! Il souhaite alors redevenir l'ogre féroce que tout le monde craignait, avant qu'il ne sauve Fiona dans sa tour. L'ignoble Tracassin, qui convoitait le royaume et en fut empêchait par Shrek qui délivra la princesse, passe par là et saute sur l'occasion en lui proposant un marché : Redevenir l'ancien Shrek pendant une journée. Shrek n'y voyant aucun mal signe le contrat ! Et voilà qu'il se retrouve dans un monde où on ne le connait pas, où Tracassin et les sorcières sont au pouvoir et où Fiona est devenue une redoutable chef de bande qui ne ne le supporte pas ! Pire encore, Le Chat Potté est devenu Le Chat Potelé, tellement il est gros ! Shrek va avoir une seule journée pour déjouer le sortilège de Tracassin et se faire aimer de sa belle pour retrouver sa vie douillette...

Voilà donc un très bon Shrek, après le 3e qui ne m'avait pas laissé un souvenir impérissable, loin de là ! On rit beaucoup aux pitreries de l'âne qui est aussi blagueur dans le monde de Tracassin que dans le monde normal, on est ému par les déboires de Shrek qui se retrouve pourchassé par les sorcières et les habitants de Fort Fort Lointain, et on adore la nouvelle Fiona reconvertie en Xena la guerrière ! :)

J'ai beaucoup aimé qu'on voit davantage les sorcières qui me font penser à La Méchante Sorcière de l'Ouest du magicien d'Oz et Tracassin est un méchant retors et machiavélique comme il faut ! Jeanne (ma fille) a dit qu'il lui faisait penser à Gollum du Seigneur des Anneaux !

Ce ne sera pas spoiler de dire que ça se finit bien ! ;) Mais j'aurais bien vu Shrek rester dans ce nouveau monde en ayant conquis Fiona la guerrière. Rien ne les empêchait ensuite d'avoir les mêmes enfants que dans la première réalité et ça aurait fait un tout aussi bon happy end.

J'ai trouvé les images très belles, notamment il y a une énorme boule au plafond du palais de Tracassin et j'ai trouvé toutes les scènes autour de cette boule magnifique ! Les autres scènes sont également très bien faite. Je ne sais pas si la 3D relief était bien utile, en revanche.

Le film est très rythmé, sans temps mort bourré d'humour et on ne s'ennuie pas une seconde.

Shrek est égal à lui-même, le bon gros ogre qui voudrait faire peur mais a un coeur d'or ! Je préfère Fiona guerrière à Fiona maman et j'ai été ravie de retrouver l'Âne et le Chat Potté !

En conclusion, un très bon Shrek qui vous plaira si vous aviez aimé le 1er et le 2e. Et si vous voulez savoir si Shrek arrivera à se faire aimer de Fiona la Guerrière en une journée où si la malédiction de l'ignoble Tracassin deviendra éternelle, allez le voir !

Note :


5

Destined for an Early Grave, Chasseuse de la nuit, tome 4 de Jeaniene Frost

Posté par Frankie le 22 août 2010 à 09:57 - Catégorie : , ,
Résumé :
Cat & Bones prennent enfin des vacances bien méritées en France. Malheureusement, ces vacances sont ternies par les cauchemars de Cat qui voit un vampire, Gregor, envahir ses rêves et lui dire qu'elle est sienne.
Un combat sans merci s'engage alors contre Gregor qui pourrait bien s'achever dans la tombe...




Mon avis :
J'avais laissé Cat & Bones à la fin du tome 3 en mars dernier et n'avais pas encore eu le temps de lire le tome 4 ! Les vacances m'ont enfin donné l'occasion de me replonger dans les aventures du couple glamour et sexy ! Je dois dire que si la première moitié m'a franchement ennuyée, la deuxième est suffisamment palpitante et pleine de rebondissements pour que j'ai envie de lire le tome 5 (This Side of the Grave) qui sortira début 2011 (enfin j'espère !) !

Au début donc de ce tome 4, Cate et Bones ont enfin pris des vacances bien méritées ! Il faut dire que depuis qu'ils se connaissent, ils n'ont pas eu beaucoup de temps pour se poser ! Mais les vacances sont gâchés par des cauchemars récurrents où Cat est harcelée par un vampire nommé Gregor qui clame qu'elle est sienne et ce depuis longtemps ! Et les rêves deviennent réalité quand ils sont attaqués dans les rues de Paris ! Cat doit alors tout faire pour échapper à ce vampire qui n'aura de cesse de récupérer ce qu'il croit lui être dû. C'est sans compter sans Bones et surtout Cat qui n'entend pas être le jouet d'un vampire mytho ! Mais ils auront affaire à forte partie et cette histoire pourrait être leur dernière...

Comme je l'ai dit plus haut, je me suis franchement ennuyée pendant la première moitié du livre ! J'ai trouvé qu'il ne se passait pas grand chose à part deux vampires qui revendiquaient Cat ! On se serait cru dans un mauvais Harlequin ! "Elle est à moi", "non c'est la mienne" (Hé hé hé, les mecs, on se calme !) ! Quand à Cat, elle n'avait plus son mordant (enfin si, un peu quand même) et sa gouaille ! Ajoutez à cela que les deux tourtereaux n'arrêtaient pas de s'engueuler et que Bones avaient des réactions et des attitudes qui m'ont un peu dépassées, j'ai fini par me demander où tout ça allait bien nous mener !

Et puis, tout à coup, le charme a opéré. Tout d'abord grâce à un personnage du tome 3 qu'on a retrouvé et que j'aime beaucoup (et qu'on a tendance à retrouver dans pas mal de livres sur les vampires... ;), qui est un fidèle ami de Cat et puis parce que de révélations en péripéties, le roman s'est emballé ! J'ai été un peu sceptique par la direction prise par Jeaniene Frost à un moment, ça me semblait trop facile et je ne veux pas trop en parler mais finalement, j'aime beaucoup comment tout cela finit et ce qu'il se passe ! Certaines situations n'ont pas été sans serrement de coeur mais j'ai hâte de lire la suite et de voir comment les choses vont évoluer !

Cat est toujours Cat mais avec un peu moins de mordant ! Ce n'est plus la tueuse implacable des tomes précédents ! Elle a gagné en douceur mais n'en a pas moins un sacré caractère ! Sa relation avec Bones évolue, dans le bon ou le mauvais sens, je ne vous le dirai pas bien sûr ! ;)

Bones m'a un peu agacée tout au long du livre. Comme j'ai dit plus haut, il a des réactions et des attitudes peu dignes de ce personnage aussi vieux ! On dirait une midinette qui boude, parfois !

J'ai aimé retrouver une fois de plus Justinia, la mère de Cat et Rodney la goule. J'ai un peu plus de mal avec Spade, le meilleur ami de Bones. Je sais qu'il protège au mieux les intérêts de son ami mais je le trouve assez prétentieux et arrogant !

Sans dévoiler l'intrigue, j'ai trouvé dommage qu'on ne voit pas plus l'ancienne équipe de Cat. Mais, je crois que l'auteur avait fait un peu le tour de la question, s'agissant de Cat, la tueuse de vampire. On aura peut-être l'occasion de les revoir dans le 5 !

Le style de l'auteur est du style bit-lit, léger, parlé et qui ne fait pas mal à la tête ! Moi qui lis cette série en anglais, ça me convient parfaitement bien ! ^^

En conclusion, un tome 4 plutôt bon et qui donne envie de lire le 5 ! Et si vous voulez savoir si Cat arrivera à se sortir des griffes du machiavélique Gregor, lisez ce livre !

Note :



Lu en version originale.

7

Destination Islande

Posté par Frankie le 21 août 2010 à 17:48 - Catégorie : ,

Après l'Afrique du Sud, c'est en Islande que nous mènera le prochain Destination organisé par Evertkhorus.

Une destination pleines de contrastes et paysages pour une île pas très grande qui possède un vaste désert  minéral en son centre et une piste, le Sprengisandur, qui le traverse du nord au sud, des geysers, des landes à l'irlandaise, des fjords à la norvégienne, des icebergs et des glaciers dignes du Pôle Nord et des volcans qui se réveillent parfois pour cracher des nuages de cendres paralysant le traffic aérien européen !
Pour y avoir passé une semaine en été 2001, je suis ravie que ce soit cette destination-là qui ait été choisie lors du vote.

Comme pour les autres destinations, le livre choisi doit rester un mystère jusqu'à sa date de publication qui aura lieu le 18 décembre prochain !

Rendez-vous donc à cette date-là pour savoir quel sera le titre que j'aurais choisi !

21

Maudit Karma de David Safier

Posté par Frankie à 09:49 - Catégorie : , ,
Titre original : Mieses Karma
Résumé :
Kim Lange est une animatrice de talk-show, superstar de la télé, qui néglige son mari et sa fille. Le soir où elle reçoit un prix pour son émission de télé, elle meurt en recevant un lavabo d'une station spatiale sur la tête. Réincarnée en fourmi, elle apprend que son karma est mauvais et que pour redevenir humaine, elle doit accumuler des bons points. Kim va alors s'employer, réincarnation après réincarnation, à retrouver le chemin de chez elle, surtout qu'une rivale a pris le coeur de son mari et sa place auprès de sa fille...

Mon avis :
Voilà, un excellent livre détente !  C'est un livre léger, frais et savoureux, à lire non seulement sur son transat quand il fait beau, mais aussi les jours de pluie, les jours où on est un peu triste, bref à tout moment de l'année car il vous mettra de bonne humeur !

L'histoire est donc celle de Kim Lange, une animatrice de talk-show télévisé, arriviste et égoïste, qui ne pense qu'à réussir et néglige sa fille tout en délaissant son mari. Le jour où elle reçoit un prix pour son émission, elle trompe également son mari et peu de temps après reçoit le lavabo d'une station spatiale qui l'envoie illico ad patres !

Réincarnée en fourmi, elle apprend par Bouddha que son attitude pendant sa vie d'humaine a été déplorable et qu'elle a accumulé trop de mauvais karma pour être réincarnée en humain de suite. Elle devra donc accumuler les bons points et les réincarnations pour espérer redevenir humaine un jour. Aidée par Casanova qui se réincarne constamment en fourmi (une vie de débauche c'est apparemment TRÈS mauvais pour le karma ! :D), devenu son ami, elle va s'employer à réaliser son objectif : redevenir humaine, reconquérir son mari et redevenir la maman de sa fille. C'est sans compter les obstacles nombreux à ce projet, le plus important étant l'intruse qui a conquis le coeur de son mari...

J'ai été bien triste de refermer ce livre ! D'abord parce qu'il est trop court et se lit presque d'une traite et ensuite parce qu'on passe un moment tellement délicieux avec Kim Lange sous ses différentes réincarnations qu'on voudrait qu'il dure plus longtemps !

Tout au long du livre, j'ai souri et ri, été émue aussi et si la fin est un peu conte de fée, qu'importe car c'est ce que je voulais ! :)

J'ai d'abord beaucoup aimé que ce soit un livre allemand ! Ça me change des auteurs anglais, français et américains qui sont mon quotidien ! L'endroit où se passe le livre importe peu mais ça m'a plu !

J'ai beaucoup aimé l'idée des réincarnations et du bon karma qu'il faut accumuler pour évoluer ! Et on ne peut pas parler des réincarnations sans parler des personnages ! Le personnage de Kim Lange est au départ assez... je ne dirais pas antipathique... mais elle est vraiment égoïste et arriviste ! On la sent prête à tout pour arriver mais paradoxalement, dès le début, on sent son amour pour sa fille et sa tristesse de la délaisser. Et c'est ce qui revient tout au long du livre. Elle a beau avoir été odieuse, ne plus aimer son mari, elle a toujours adoré sa fille, dès qu'elle est née ! Et elle l'adore ensuite et toujours au cours de ses réincarnations ! Et ça m'a beaucoup touchée !

J'ai beaucoup aimé les différentes réincarnations de Kim, surtout quand elle est fourmi ! Je crois que c'est mon personnage préféré avec le hamster ! J'aime l'idée de ce petit bout de fourmi qui n'aspire qu'à une chose, retourner dans sa maison d'humaine et j'ai aimé toutes les péripéties qui en découlaient !  Finalement, j'aurais bien aimé qu'elle reste fourmi ! Mais bon, le karma n'a pas été d'accord ! :)

L'autre personnage qui m'a beaucoup plu, c'est Casanova ! Le retrouver en fourni essayant de draguer Kim-fourmi est vraiment savoureux et il est un compagnon d'aventures formidable ! C'est une super idée d'avoir créer ce personnage ! J'ai aussi aimé les petites annotations tirées de ses mémoires post-réincarnations au bas des pages. Au début, je ne comprenais pas très bien ce que c'était mais ensuite j'ai trouvé ça super !

L'idée de Bouddha est également sympa ! On sent que Kim en a gros sur la patate de le voir arriver à chaque incarnation ! :)

Les autres personnages du roman sont plus classiques : Le mari qui a aimé sa femme malgré tout, la petite fille adorable et craquante et l'ancienne meilleure amie qui ne rêve que de prendre la place de la femme !

Le style de l'auteur est très agréable à lire, vif, enjoué et plein d'humour, on ne s'ennuie pas une seconde à le lire !

Une petite anecdote, la chute du lavabo qui tue Kim n'est pas sans rappeler la chute des toilettes de la station Mir sur la jeune Georgia Lass dite George dans l'excellente série Dead Like Me, chute qui provoquait également sa mort et la faisait devenir une Reaper (faucheuse).

En conclusion, un roman éminemment sympathique et rafraichissant qui vous fera passer un moment délicieux ! Et si vous voulez savoir si Kim se réincarnera en ver de terre, si elle réussira à redevenir humaine ou si elle gagnera le Nirvana, lisez ce livre !

Note :


15

Conseils d'amie à la clientèle d'Anna Sam

Posté par Frankie le 18 août 2010 à 17:23 - Catégorie : ,
Résumé :
Après son témoignage de caissière en grande surface, Anna Sam passe de l'autre côté de la barrière et nous livre les 1001 pièges et miroirs aux alouettes qui attendent les clients qui font leurs courses en grande surface.


 




 Mon avis :
Après plusieurs grosses lectures (les 1080 pages des Piliers de la Terre et les plus de 1000 pages des deux tomes de Jack Spark), j'ai eu envie d'une petite lecture de transition, quelque chose de léger qui se lise vite. Je dois dire que de ce côté-là, Conseils d'amie a totalement rempli son office puisque que je l'ai lu en 2 heures sur mon transat.

Après son témoignage caustique de caissière de grande surface, Anna Sam a décidé de passer de l'autre côté et de nous donner quelques conseils en temps que cliente, cette fois-ci. Elle nous propose de déjouer tous les pièges et les tentations qu'on peut rencontrer dans les supermarchés, tout ce qui est fait par les dirigeants pour nous amener à consommer et à prendre les cartes de fidélité ou de crédit. Elle décrypte pour nous les mises en place dans les rayons, les objets saisonniers qu'on voit fleurir de plus en plus tôt (Noël à Toussaint, la rentrée début juillet, etc...). En allant faire vos courses demain, vous ne regarderez plus votre Auchan ou votre Carrefour du même oeil... :)

Voilà donc un petit livre sympa pour nous ouvrir les yeux sur nos habitudes de consommateurs. Mais, je dois dire que si le ton du livre est toujours un peu caustique et humoristique, il est moins mordant que dans le livre précédent de l'auteur. Il manque un peu d'âme et on a un peu l'impression de se retrouver devant une simple liste de ce que fait le client, ce que fait la grande surface pour appâter le chaland, etc... D'un autre côté, Anna Sam a également perdu le ton condescendant qui m'avait un tantinet gênée dans Les Tribulations.

Néanmoins, j'ai trouvé certains passages hautement instructifs ! Bon, je ne suis pas du genre à me laisser charmer par un vendeur pour acheter telle télé ou tel ordi ou à prendre la garantie extra top-moumoute de 5 ans à 100€ car je sais toujours ce que je veux (et que je commande surtout par internet !) mais c'est effectivement marrant de voir comment ils se comportent avec les clients et surtout en leur faisant croire qu'ils sont des spécialistes alors qu'il ne font qu'ânonner  le carton qui est devant le produit ! Je sais, j'ai testé pour vous il y a quelques années pour l'achat d'un PC et j'en savais mieux que le pauvre gars qui me récitait son petit laïus par coeur... Bon, OK, ça c'est pour le rayon multimédia et je suis peut-être un peu méchante mais c'est quand même la vérité !
On a moins ce genre de souci dans le rayon frais car généralement il n'y a personne pour vous conseiller tel ou tel yaourt ! :D

Un autre passage qui m'a interpelée c'est la disposition parfois bizarre de certains produits en rayon. Normalement on trouve l'huile avec le vinaigre, les fromages ensemble et les confitures et pâtes à tartiner côte à côte. Or, il arrive qu'on trouve des cohabitations "sauvages" ! Les serviettes en papier de pique-nique qui sont à des kilomètres des autres "papiers" comme le Sopalin ou un exemple que j'ai moi-même remarqué qui n'est pas dans le livre et qui me rend perplexe à chaque fois que je vais faire mes courses dans mon hyper : Les bonbons et autres sucreries qui font face aux produits diététiques et de régime dans le même rayon ! Ça ne vous paraît pas bizarre, quand même ? :) Peut-être que c'est pour culpabiliser la pauvre fille qui va se ruer sur les bonbons ou pour faire dire à la personne qui vient faire acheter des barres de régime qu'elle pourra se goinfrer après, en tout cas, j'ai posé la question un jour à une vendeuse qui n'a pas su me répondre... Le mystère de cette disposition reste donc encore et toujours entier !

Anna Sam évoque aussi cette tendance qu'on les grandes surfaces à mettre en place les saisonniers des semaines à l'avance ! On trouve les jouets de Noël dès Halloween passé, la galette des rois avant que Noël ait eu lieu et bientôt on aura les chocolat de Pâques en même temps que la galette ! Que ça peut m'énerver !

Le style d'Anna Sam est comme dans le premier, direct et plein d'humour mais comme je l'ai dit plus, un peu moins efficace. Ça n'en reste pas moins une lecture sympathique.

En conclusion, Anna Sam vous raconte de façon amusante, même si un peu longuette parfois, comment les grandes surfaces cherchent à vous faire consommer encore plus. Si vous voulez tout savoir sur les stratagèmes employés sans avoir jamais osé le demander, lisez ce livre.

Note :


4

Lectures communes, le retour !

Posté par Frankie à 10:26 - Catégorie : ,
Trois nouvelles lectures communes sont venues s'ajouter à mon planning déjà bien chargé ! Enfin, deux sûres et une sous réserves.

Je compte lire ce tome 1 des Dossiers Dresden, Avis de de tempête de Jim Butcher pour le Challenge Milady. Une lecture commune est organisée par Mamzellebulle le 1er octobre. Ayant déjà beaucoup de lectures prévues en septembre, je ne sais pas si je pourrai la faire. Donc ce sera sous réserves.
Cette LC se fera également avec Louisemiches, Phooka, Zatoun, Lexounet, Blueverbena, Galleane, Lou, Yumiko, Lyra Sullivan, Petit-Lips, Rozetta,  Lapetite06 et, sous réserves également, Taliesin.


Le tome 1 de Percy Jackson de Rick Riordan était le Book Club d'août. J'avais lu ce livre en mars dernier et l'avais bien apprécié. Aussi quand Belledenuit a décidé d'organisé une lecture sur le tome 2 qui sortait en poche, j'ai décidé d'y participer ! La lecture de Percy Jackson - La Mer des monstres aura lieu le 10 décembre et y participeront également Erato, Lebonsaï, Lynnae, Galleane, Karline (sous réserves), Myrddin, Stellade, Latitesib, Touloulou, Eden1487, Lexounet et Azilys.


Dans le cadre du Challenge Milady, Karline a organisé avec Galleane, une lecture commune de Bienvenue en Otopia de Justinia Robson. L'ayant inscrit dans mon challenge, je me joins donc avec Karline et Galleane à cette lecture en compagnie également de Vozrozhdenyie, Bulle sous réserves, Masevy, Fée bourbonnaise, Petit-lips, Lexounet, Heclea et Mycoton3. Elle aura lieu le 15 décembre.

7

Le Cas Jack Spark, saison 2 : Automne traqué de Victor Dixen

Posté par Frankie le 16 août 2010 à 08:54 - Catégorie : , , , ,
Résumé :
Dans le monde entier, les anciens pensionnaires de Redrock sont pourchassés et traqués tandis que Jack Spark doit faire face à un danger bien plus terrible que la menace Fée tout en s'adaptant, non sans mal parfois, à sa nouvelle condition.






Mon avis :
Attention spoilers pour ceux qui n'ont pas lu le tome 1 !
À peine le tome 1 refermé, j'ai embrayé sur ce tome 2, ne pouvant pas attendre pour lire la suite ! Il faut dire que le tome 1 nous laissait sur un cliffhanger et il m'était impossible d'attendre plus longtemps ! :)

Le genre du tome 2 change complètement ! Plus de conte horrifique à la Stephen King, place au thriller d'action style Ennemi d'état mâtiné de science-fiction classique avec menace extraterrestre en règle. Le roman n'en est pas moins bon puisqu'il est haletant de bout en bout et nous laisse encore sur un suspense d'autant plus insoutenable que la saison 3 n'est pas encore sortie !

Dans cette saison 2, nous retrouvons Jack Spark et ses amis exactement là où nous les avions quittés en saison 1, c'est-à-dire s'enfuyant de Redrock à bord de l'avion du secrétaire d'État à la Défense, père de Mary-Ashley, la pimbêche. Après un détour rocambolesque par le Pentagone où Jack apprend qui est sa mère (pas difficile à deviner à vrai dire ! ^^), tout le monde se retrouve éparpillé aux 4 coins du monde.

Pendant que ses amis essaient d'échapper à la quarantaine mise en place par le gouvernement américain, Jack essaie d'en savoir plus sur lui-même et ses origines. Promu dirigeant d'un organisation fée, il va devoir composer avec les intrigues de palais menées par des pairs qui veulent le pouvoir et qui ne veulent surtout pas voir un rapprochement avec les humains ! De leur côté, les humains ne veulent pas d'un rapprochement avec les Fés qui leur permettrait, peut-être, d'échapper à la menace extraterrestre qui risque de détruire le monde. Que va bien pouvoir faire Jack au milieu de ce panier de crabes, d'autant plus qu'il doit aussi gérer ses émotions d'adolescent ?

J'ai essayé d'en dire le moins possible pour ne pas tout dévoiler mais c'est difficile ! ^^ Ce tome 2 démarre sur les chapeaux de roues et nous tient en haleine tout au long de ses 564 pages nous entraînant de par le monde à la poursuite de Jack et ses amis.
La jeune équipe étant séparée une bonne partie du livre, nous allons faire connaissance avec de nouveaux personnages hauts en couleur. Une fois encore, Victor Dixen pioche dans les contes, les légendes et l'histoire pour nous faire faire connaissance avec des personnages que nous connaissons tous plus ou moins : Raspoutine le fourbe, Vlad qu'on ne présente plus ;) ou Morgane la fée pour en faire des comparses ou des adversaires de Jack.

Même si je suis un peu déçue que Jack et ses amis ne soient pas toujours ensemble, les histoires des uns et des autres ne sont en aucune façon ennuyeuses ! Chaque aventure est palpitante en soi et on alterne entre elles sans temps mort ce qui fait qu'on a toujours envie de continuer pour retrouver tel personnage laissé dans une situation délicate ou tel autre sur le point de réussir quelque chose ! C'est machiavélique ! :)

Un bémol cependant concernant la construction narrative, ce sont les "Précédemment avec..." qu'on a en début de chapitre quand on retrouve un personnage et qui est une récap de ce qui est arrivé à ce perso avant. C'est assez bien trouvé en soi mais finalement un peu redondant à mon goût, étant donné que je n'ai pas une mémoire de poisson rouge et que je me souviens bien ce qui est arrivé avant ! ^^ Ceci mis à part, tout le reste du livre est très ingénieux et très riche !

Concernant les personnages, j'ai retrouvé le jeune Jack avec plaisir. Après le tome 1 où il se découvrait différent des autres jeunes de son âge, Jack doit maintenant apprendre à vivre avec sa condition de Fé, ce qui ne se passe pas sans heurts. Il doit apprendre à gérer ses démons intérieurs tout en déjouant les pièges qui lui sont sans arrêt tendus. Et le fait d'être loin de son amoureuse n'arrange pas les choses...

 Concernant les autres héros tels Sinead, Ti-Jean, Josh et les autres, ils doivent aussi faire face à des démons intérieurs et extérieurs qui risquent de les détruire... Les soucis et problèmes des adolescents sont encore bien traités et si on peut retenir une chose de ce roman, c'est que des amis doivent rester soudés ! On apprend également d'autres choses sur certains personnages, dont je ne parlerai pas trop pour laisser la surprise à ceux qui le liront... mais disons qu'il n' y a pas que Jack qui soit différent... :)

Le style de l'auteur n'est pas différent du premier tome. Il est donc agréable, vif et sympathique à lire. Du jeunesse certes mais pas bêta.

J'ai bien aimé la référence à Tunguska. Je ne savais pas que Tunguska était un événement qui s'était réellement produit  (mais Google et Wikipédia étant mes amis, j'en connais un peu plus désormais) mais pour moi, ça restera à jamais un double épisode de la saison 4 d'X-Files. Hé oui, on a les références qu'on peut ! ^^

En conclusion, un deuxième tome aussi palpitant que le premier et qui donne envie de savoir la suite. Et si vous voulez savoir si Jack arrivera à se tirer des pièges dans lesquels on veut le faire tomber et s'il parviendra à arrêter le danger qui menace le monde, lisez ce livre. En ce qui me concerne, après plus de 1000 pages passées en compagnie de Jack et ses amis, j'avoue que j'ai été triste de les quitter...

Je tiens à remercier Livraddict et les Éditions Jean-Claude Gawsewitch pour cet excellent partenariat !

Note :


14

Destination Afrique du Sud : Une saison blanche et sèche d'André Brink

Posté par Frankie le 14 août 2010 à 09:52 - Catégorie : , , ,
Titre original : A Dry White Season

Résumé :
1979, Ben Du Toit, un instituteur Afrikaner veut savoir la vérité sur la mort trouble du jardinier noir de l'école, Gordon Ngubene qui enquêtait sur la disparition de son fils Jonathan. Il veut savoir pourquoi les versions officielles ont occulté la vérité et ce qu'il s'est réellement passé pendant les émeutes de Soweto. De père tranquille, Ben va se transformer en un être épris de justice aidé en cela par la jolie journaliste Mélanie. Mais au pays de l'Apartheid, il ne fait pas bon poser trop de questions...

Mon avis :
Quand il s'est agi de choisir un livre pour le Destination Afrique du Sud d'Evertkhorus, j'ai tout de suite pensé à ce livre écrit en 1979. Non pas parce que j'avais déjà lu cet auteur mais parce qu'un film américain avait été tiré de ce livre en 89, réalisé par la française Euzhan Palcy et que, même si je ne l'ai pas vu, le titre et le sujet m'ont toujours intéressée. Donc le choix du livre fut facile même si en période pré-coupe du Monde, début juin, je n'aurais eu aucun mal à trouver un autre auteur sud-africain. J'ai bien essayé mais non, j'avais envie de lire ce livre et c'est ce livre-là que je lirais pour le challenge ! :)
À l'arrivée, Une saison blanche et sèche est un bon livre, âpre et sombre qui, dénonce les méfaits de l'Apartheid.

L'histoire est donc celle de Ben Du Toit, un afrikaner d'une cinquantaine d'années, qui mène une vie tranquille  de blanc privilégié, avec sa femme et ses 3 enfants. Il est instituteur et ne s'est encore jamais vraiment beaucoup posé de questions sur la situation en Afrique du Sud. Pour lui, il existe deux communautés, une blanche et une noire et les deux cohabitent sans ce mélanger. Pourtant, le jour où le jardinier de l'école qu'il a pris en amitié disparaît après avoir enquêté sur la disparition de son fils lors des émeutes de Soweto, il prend conscience des exactions commises par ses pairs envers la population noire. Épris de justice, il va alors à son tour se lancer dans une enquête éperdue. Contre lui, sa famille, l'Apartheid, et la terrible Section Speciale et le dangereux capitaine Stolz qui n'hésite pas à user de menaces. Avec lui, Stanley, un chauffeur de taxi noir et Mélanie Bruwer, une journaliste. Au mépris même de sa vie, Du Toit va vouloir savoir ce qu'il s'est passé derrière les murs de John Vorster Square...

Voilà un livre pas facile à lire... Non pas qu'il soit compliqué mais lire un roman traitant des exactions de l'Apartheid en plein mois d'août, quand on est en vacances et sur la plage, n'est franchement pas évident. :) Mais je dois reconnaître que la force de ce roman est justement de se lire envers et contre la légèreté du moment...

C'est un témoignage coup de poing sur une époque sombre de l'histoire de l'Afrique du Sud, quand la minorité blanche dominait la majorité noire. Ce livre a beau être un roman de fiction, il ne s'ancre pas moins dans une réalité sordide où, effectivement, la police a torturé et tué des gens sous prétexte qu'ils les considéraient comme des inférieurs et ne voulaient leur accorder aucun droit. Tout cela sous l'oeil indifférent ou méprisant de la population Afrikaner.

Avant de lire ce livre, on ne peut imaginer vraiment ce que fut l'Afrique du Sud du temps de l'Apartheid. Bien sûr, on a tous en tête la ségrégation, les émeutes de Soweto, le boycott international mais je n'imaginais pas un état aussi policé où, si vous ne marchiez pas droit, vous attrapiez un "accident". Et pire encore si vous aviez le malheur d'être noir et de vouloir avoir quelques droits.

Ben du Toit va en faire l'amère expérience. On sait d'emblée ce qui va lui arriver et le livre traite donc du cheminement de l'instituteur depuis son amitié avec le jardinier Gordon jusqu'à son accident mortel... Lui qui était un homme plutôt tranquille va se faire justicier pour découvrir la vérité et il s'en tiendra à sa ligne de conduite avec pugnacité malgré sa famille qui lui tourne le dos, malgré le scandale, malgré les gens qui ricanent de lui ou le méprisent. C'est un homme droit qui aimerait que tous les hommes soient égaux et qui découvre que beaucoup sont prêts à tout pour que ce ne soit pas le cas.

Ben du Toit est un être assez surprenant. C'est un être plutôt effacé et falot au début, considéré comme tel par ses proches, d'ailleurs, et qui fait preuve d'une force et d'une détermination tout à son honneur puisque Gordon ne lui était rien et qu'il se retrouve pris dans un engrenage infernal tout simplement parce qu'il veut savoir la vérité dans un pays où il ne fait pas bon la dire... Il découvre pendant son enquête tout un peuple qui vit à ses côtés mais sans jamais se mélanger et s'aperçoit qu'ils ne sont finalement pas si différents de lui.

Malgré cela, j'ai eu du mal à m'attacher à ce personnage. J'ai eu l'impression de rester simple spectatrice face à son combat. On le suit avec intérêt et dégoût face à la cruauté des hommes mais sans passion non plus. C'est sans doute dû au caractère du personnage mais aussi à la façon dont l'histoire est racontée. C'est une enquête minutieuse, âpre comme je l'ai dit au début et qui laisse peu de place à l'émotion.

Susan, la femme de Ben est une femme aigrie et déçue. Elle a mis de côté ses ambitions et regrette que son mari ne soit qu'un petit instituteur. Elle ne lui est d'aucune aide dans son combat. Je ne l'ai pas trouvée très agréable mais d'un autre côté, on peut comprendre qu'elle soit peu encline à aller contre le pouvoir en place quand on voit la façon dont la Section Spéciale s'occupe des indésirables. Son attitude et celles des proches du couple Du Toit, que ce soit la famille ou les proches sont représentatifs de bien des Afrikaners de l'époque.

J'ai beaucoup aimé Stanley, le chauffeur de taxi noir qui aide Ben malgré lui au début puis avec respect ensuite. Plein de préjugés envers l'oppresseur blanc, il ne demande qu'à haïr Ben mais il va s'apercevoir qu'ils ne sont pas si différents l'un de l'autre quand il va apprendre que, comme lui, Ben a grandi dans une ferme et a gardé des moutons.

Le personnage de Mélanie est, à mon avis, un peu inutile et l'histoire d'amour entre elle et Ben l'est tout autant. Son père est plus intéressant.

Le personnage du Capitaine Stolz est odieux et les confrontations entre les deux hommes glaçantes mais il est finalement peu développé puisque le livre est du point de vue de Ben.

Le livre est très bien écrit, le style est agréable à lire même si assez sec. L'auteur a adopté deux principes de narration. L'un raconté par un écrivain, ancien ami de Ben et dépositaire des documents récoltés pendant l'enquête de celui-ci. L'autre sous forme de journal écrit à la première personne du singulier et du point de vue de Ben. J'avoue ne pas avoir très bien compris cette alternance qui n'intervient qu'au cours du roman alors que toute une grande partie est racontée par l'écrivain. Mais, ce n'est pas non plus très déstabilisant.

En conclusion, malgré quelques longueurs parfois, c'est un livre essentiel pour comprendre ce que fut l'Afrique du Sud au plus sombre de son histoire. Sans être un excellent roman, il prend aux tripes et donne à réfléchir sur la capacité des hommes à se dépasser pour l'amour de la vérité et de la justice et ce malgré les menaces et les intimidations. Nul doute que des Ben Du Toit ou des Mélanie Bruwer ont contribué à la chute de l'Apartheid.  Et si vous voulez savoir si Ben Du Toit réussira à savoir la vérité, lisez-le à votre tour.

J'ai donc lu ce livre dans le cadre du Challenge Destination Afrique du Sud d'Evertkhorus et je suis bien contente d'avoir eu l'occasion de découvrir enfin cet auteur dont j'avais entendu parler il y a longtemps. Je ne suis pas contre lire un 2e roman de lui.



Note :



Vous pouvez lire d'autres Destinations Afrique du Sud chez Setsuka, Mr. Zombi, Antigone37 , Alice, Mélopée, 100choses, Véro, Lynnae, Pickwick, Flof13, Ladyscar, Iluze, Bambi_slaughter, Djak, Mamoun, Myrddin, Mimi54, Hilde, Lelf  (avec un 2e ouvrage) et Marie L.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.