34

L'Étrange vie de Nobody Owens de Neil Gaiman

Posté par Frankie le 30 avril 2010 à 08:45 - Catégorie : , , ,
Titre original : The Graveyard Book

Résumé :
Nobody Owens est un petit garçon recueilli à 18 mois, après l'assassinat de sa famille. Sa famille adoptive est singulière puisqu'elle vit dans un cimetière et que ce sont des fantômes ! Protégé par la communauté du cimetière, ayant pour tuteur un être mystérieux et pour amie une sorcière brûlée vive, Nobody va grandir à l'abri du monde des vivants alors qu'au-delà des murs du cimetière, le meurtrier de ses parents le cherche encore...

Mon avis :
Neil Gaiman est un auteur qui écrit aussi bien pour les adultes que les enfants. De lui, j'ai lu "American Gods", un roman de science-fiction assez spécial et vu, au ciné, Coraline, tiré de son premier roman jeunesse et que j'avais beaucoup aimé. Comme Roald Dhal, Gaiman est un auteur culte chez de nombreux lecteurs et comme pour Matilda, je me suis sentie "vieille" en lisant Nobody ! Je dois décidément avoir perdu mon âme d'enfant quelque part ! :(  Pourtant, j'accroche bien à certains romans ou dessins animés dits pour ados mais, que ce soit pour Matilda ou Nobody, j'ai trouvé que c'était très "jeunesse", le genre de livres qu'on lit le soir à son enfant avant d'aller se dormir et où il va aimer avoir peur.
Attention, ça ne veut pas dire que je n'ai pas aimé ! C'est bien, charmant, touchant mais je n'ai pas trouvé ce livre exceptionnel, que ce soit au niveau des situations, des personnages ou des méchants. Tout cela reste peu approfondi et c'est bien dommage !

Le sujet, pourtant, m'avait vraiment attirée ! Un bébé de 18 mois, dont la famille a été tuée par un nommé Jack, est élevé dans un cimetière, par un couple de fantômes. Nommé Nobody (Personne) par ses parents adoptifs, les Owens, il grandit au milieu des morts qui seront ses compagnons de jeu. Il a pour tuteur, Silas, un personnage mystérieux, ni vivant, ni mort, qui veille sur lui et il ne doit pas sortir du cimetière pour éviter que Jack ne le retrouve. Les rares fois où il se frottera au monde des vivants durant son enfance ne lui porteront pas vraiment chance ! Heureusement qu'il peut compter sur l'aide de Liza, tout d'abord, une jeune sorcière du cimetière et Scarlett, une fillette vivante. À la fin du livre, Nobody est prêt à affronter le monde des vivants...

Le sujet, comme je l'ai déjà dit, m'a vraiment plu ! Dans un livre pour adultes (ou jeunes adultes), il y avait de quoi en tirer quelque chose de vraiment extra et original. Ici, malheureusement, on reste en surface, sans aller au fond des choses ! Le monde du cimetière est pourtant riche avec ses morts, sa vouivre, ses goules mais j'ai l'impression que les situations s'enchaînent les unes derrière les autres sans réelle émotion... J'ai d'ailleurs eu un petit passage à vide au milieu du livres, durant les scènes avec les Goules... 
J'ai été également perturbée par la chronologie des années ! Nobody a 5 ans, à un moment, et quelques pages plus loin, hop, il a 10,11,12 ans alors que je n'ai pas eu l'impression qu'il se passait autant d'années !

J'ai beaucoup aimé que les habitants du cimetière soient cités avec leur nom bien sûr mais suivi de leur épitaphe ! Par exemple :  Bod passait la main sur la pierre tombale de Thomas R. Stout (1817-1851, profondément regretté par tous ceux qui l'ont connu), il sentait la mousse s'effriter sous ses doigts. C'est une idée très originale
La fin, attendue bien sûr, m'a touchée et émue.

Concernant les personnages, Nobody Owens, Bod pour les intimes, est un petit garçon pratiquement idéal ! C'est un gentil garçon, aimant, serviable, curieux et intrépide malgré tout, ce qui l'entraîne parfois dans des aventures bien délicates ! Il est intelligent et tout le monde l'aime (à part certains fâcheux !). Ce n'est pas le genre à faire sa crise d'ado ! :)

Silas, son tuteur, est un personnage énigmatique. Il le protège et le guide mais finalement, si on apprend son rôle dans la vie de Bod, on en sait peu sur lui... il repartira aussi mystérieux qu'il est arrivé...

Les parents Owens, le couple de fantômes qui élève le petit Nobody, sont des gens adorables au charme désuet de gens ayant vécu il y a quelques siècles ! :)

J'ai bien aimé la sorcière-fantôme, Liza Hempstock ! Elle a un caractère ronchon et j'aime ça ! ^^

En revanche, Scarlett, le copine vivante de Bod, est peu intéressante ! Je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas accroché à ce personnage que je trouve écrit de façon superficielle !

Jack, le méchant est assez caricatural, même s'il est assez effrayant au début du roman. Mais, comme dans tout méchant de livre d'enfant, c'est beaucoup d'effet pour pas grand-chose ! C'est le genre de méchant dont on se débarrasse assez facilement. En revanche, j'ai été assez surprise par la façon dont il revient, je ne l'avais pas vue venir, celle-là ! :) Même si je trouvais qu'il y avait un truc bizarre, je ne me suis doutée de rien !

Les autres méchants sont dans la même veine que le Jack... Je n'ai d'ailleurs pas très bien compris qu'ils étaient ni ce qu'ils voulaient... En fait, si j'ai compris mais j'ai trouvé ça inintéressant ! J'avais un peu envie de dire "tout ça pour ça ?".

Le style de Gaiman est agréable à lire et fluide, assez simple puisque destiné à un jeune lectorat mais bien écrit. En revanche, je n'ai pas du tout aimé les illustrations qui parsèment le livre ! Je les trouve laides et tristes, pas du tout comme celles de Matilda qui étaient adorables.

En fait, je pense que cette histoire aurait été un vrai plaisir si ça avait été un dessin animé, à l'instar de Coraline. Coraline est également une histoire jeunesse mais la façon dont ça a été mis en images a été un vrai plaisir à regarder pour moi ! Je pense que Nobody Owens me ferait le même effet ! Et pourtant, dieu sait si j'aime lire mais, comme je l'ai déjà souligné, je suis plus réceptive aux dessins animés jeunesse qu'aux livres destinés à cette cible. Là, j'y retrouve vraiment mon âme d'enfant ébloui ! Alors si jamais, Nobody Owens est adapté au cinéma alors oui, je courrais le voir !

En conclusion, si vous aimez ce genre de livres et si vous voulez savoir si Nobody arrivera à se débarrasser du Jack, lisez ce roman charmant !

Note :
 


Ce livre est une lecture commune avec Azariel87, Leyla, Wilhelmina, Kactuss, El JcBambi_SlaughterAlice, Lexounet, Miss Spooky Muffin

5

Attaque magique, Kate Daniels tome 3 d'Ilona Andrews

Posté par Frankie le 29 avril 2010 à 18:26 - Catégorie : ,
Titre original : Magic Strikes

Résumé :
Après le Tsunami magique qui a frappé Atlanta, Kate a été engagée par l'Ordre des Chevaliers de l'Aide Miséricordieuse. Mais, en plus de son travail, elle fait face à des problèmes personnels puisqu'elle doit retrouver ceux qui ont battu presque à mort son ami loup-garou, Derek et déjouer un complot visant les Changeformes. Elle doit en plus gérer ses relations compliquées avec Curran, le Seigneur des Changeformes. Cela commence à faire beaucoup pour Kate...

Résumé des épisodes précédents :
Comme je n'avais pas encore de blog à l'époque où j'ai lu les deux premiers tomes des aventures de Kate Daniels, je n'ai pas pu vous la présenter, à part si vous fréquentez Livraddict ! ;)
Kate Daniels est une jeune femme de 25 ans environ qui vit à Atlanta et évolue dans un futur proche du nôtre (2040 pour être précise, on apprend enfin la date dans le tome 3 !). Dans ce futur proche, la magie fait partie intégrante de notre monde et s'oppose à la technologie qu'elle voudrait bien voir reléguer au rang d'antiquité ! Au début du premier tome, Kate travaille comme mercenaire pour régler leur compte à ceux qui abusent de la magie à des fins persos. Elle a la langue bien pendue, possède une épée nommée Slayer et est sympathique comme tout !
Nous apprendrons aussi pendant les deux tomes, qu'elle n'est pas tout à fait humaine à 100 %...

Dans son monde, on trouve tout ce qui compose tout bon livre de bit-lit et fantasy : des changeformes, des vampires, des êtres bizarres qu'on n'aimerait pas croiser au coin de la rue et d'autres qu'on aimerait bien, justement ! ;)

Dans les deux premiers tomes, Kate s'est rapprochée de la Meute, la communauté Changeforme dont elle est devenue "amie". Elle a des relations compliquées, amour/haine, avec leur leader, le beau Curran, un Changeforme lion.
Le deuxième tome avait vu le déferlement d'un tsunami magique et l'arrivée de créatures toutes plus effrayantes les unes que les autres et donné lieu à une bataille homérique dont personne n'est vraiment sorti indemne...

Mon avis :
 C'est un vrai plaisir de retrouver Kate Daniels et son univers ! C'est une héroïne comme je les aime, à l'instar de Jaz Parks et Mercy Thompson dont j'aurai l'occasion de reparler ! ;)

Au début du tome 3, six mois ont passé depuis le tsunami magique et Kate travaille maintenant pour les Chevaliers de l'Ordre miséricordieuse et est chargée de faire respecter la loi sur la magie. Après le tsunami, les choses sont plus calmes et la technologie et la magie se partagent la vie des habitants d'Atlanta. Elle n'a pas revu Curran depuis.

Quand Derek, son ami loup-garou, est retrouvé battu pratiquement à mort, Kate va devoir s'impliquer dans une affaire très délicate... Elle va découvrir qu'un complot se trame afin d'éradiquer la communauté des Changeformes, impliquant des créatures mythologiques et quelqu'un qu'elle connait bien... Son combat pour déjouer ce complot va passer par les arènes de jeux du cirque d'un genre bien particulier où elle et ses amis pourraient bien perdre la vie...

J'ai trouvé ce tome moins intense que le deuxième. J'étais arrivée à la page 200 (sur 349) qu'il ne s'était pas passé grand chose. Et pourtant, ce n'était pas ennuyeux du tout ! C'est là tout le charme de cette série ! L'univers de Kate Daniels est suffisamment riche et l'héroïne intéressante pour qu'on n'ait pas besoin d'avoir des rebondissements à toutes les pages ! Les pages "coulent" toutes seules et on en apprend, par petites touches, davantage sur la vie et les origines de Kate, par exemple. Ce qui nous donne envie d'en savoir encore plus, bien sûr ! :)

Les scènes de combat dans l'arène des jeux du cirque sont impressionnantes et donnent des frissons dans le dos. On imagine une ambiance surchauffée, les spectateurs avides de batailles et de sang, Kate et ses amis affrontant leurs concurrents, ça doit être quelque chose !

Concernant le "bestiaire" de la série, rien de bien nouveau du côté des gentils, on a toujours nos Changeformes préférés, Derek, Andrea, Raphaël, Jim et bien sûr Curran.
Saiman, le métamorphe d'un genre spécial est également plus présent dans ce tome. On ne sait pas vraiment sur quel pied danser avec lui.

Quant aux méchants, à part les gens du Peuple (mais en retrait cependant),  les grands méchants de l'histoire viennent de la mythologie, un peu comme dans le tome deux avec la mythologie celte. Ce sont des personnages puissants et effrayants et en venir à bout ne sera pas une mince affaire ! Si tant est que Kate et ses amis réussissent à s'en débarrasser... Je ne veux rien dire à ce sujet ! ^^

Quant à notre héroïne, elle a toujours son mordant et son fichu caractère mais elle découvre aussi qu'avoir des amis (Derek ou Andrea) ou une pupille, Julie implique de s'inquiéter pour eux et c'est nouveau pour elle ! Apparemment, Kate a eu peu d'amis à qui se fier également et elle doit gérer cela aussi. Elle doit apprendre à faire confiance à ces gens-là.
On en apprend aussi un peu plus sur ses origines et on se demande bien où tout cela va la (et nous) mener...

Quant à ses amours potentielles avec Curran, là aussi c'est compliqué ! Le petit jeu haine/attirance continue mais avec une petite évolution... :) Kate ne veut pas devenir la nième petite amie du Seigneur des Bêtes mais se sent quand même pas mal attirée par le monsieur ! Quant aux motivations de Curran, on ne sait pas si justement c'est une réelle attirance envers Kate (ce que, personnellement, j'ai tendance à croire mais c'est mon côté fleur bleue qui parle :)) ou si c'est juste pour faire mumuse ! Nous verrons bien dans le prochain tome ! ^^

Le style est simple et agréable à lire, c'est du style bit-lit qui va droit au but ! Les éditions Milady ayant annoncé une pause dans la publication des aventures de Kate Daniels, je lirai sûrement les suivants en VO. Ils pourront peut-être en profiter pour améliorer la traduction car franchement, le livre contient quelques coquilles, des erreurs de ponctuation et même une belle faute de traduction !
À un moment, Jim, le chef de la sécurité des Changeformes, s'excuse auprès de Kate en lui disant "Mon mal". Là, soudainement, j'ai un sourcil qui se hausse : "Mon mal" ? Késako ?! Surtout que Kate le répète et Jim aussi. J'ai vite compris que dans la VO, c'était "My bad" qu'on traduirait en français par "Ma faute" ou "Mea culpa". Même un ado (la mienne entre autres) nourri aux séries américaines sait ça ! Bref, je ne sais pas d'où sort ce "Mon mal" ! :) Mais bon, ce n'est pas bien grave non plus, le livre est assez sympa pour que ce ne soit que broutilles !

En conclusion, une très bonne lecture détente si  vous avez aimé les deux premiers tomes et si vous voulez savoir si Kate Daniels finira écharpée par les méchants Rakshasas (ne me demandez pas de le récrire :)) ou par Curran, qui sait, ou si elle sortira vainqueur une fois de plus de cette aventure, lisez ce tome 3 !

Note :

9

Le Chasseur de primes d'Andy Tennant

Posté par Frankie le 22 avril 2010 à 19:05 - Catégorie : ,
Titre original : The Bounty Hunter
avec Jennifer Aniston et Gerard Butler.

Résumé : Un ex-flic, devenu chasseur de primes, se voit confier la mission d'arrêter son ex-épouse qui s'est soustraite à la justice. Voyant là une occasion d'énerver son ex, il ne doute pas qu'il se trouve embarqué dans une sombre histoire de meurtre sur laquelle travaille son ex-femme... Ils vont tout deux être entraînés malgré eux dans bien des péripéties...



Mon avis :
J'ai déjà dit, quand j'ai chroniqué Les Morgan, combien j'étais fan de ce genre de bluette romantique !  Vous me mettez deux beaux acteurs de sexe opposé dans un film, vous leur faites jouer des personnages que tout oppose et hop j'y cours ! :) 
D'après les critiques que j'avais lues sur Le Chasseur de primes, je me doutais bien que ce n'était pas la comédie romantique de l'année mais, que voulez-vous, il y avait Jennifer Aniston que j'aime depuis Friends (même si elle est un peu toujours pareille) et Gerard Butler (le nouveau chéri de ces dames !), alors j'y ai couru ! :) Et, finalement, les critiques avaient raison, c'est très moyen !

L'histoire est donc celle de Milo Boyd, chasseur de primes et ancien flic et de Nicole Hurley, journaliste et ex du premier ! Apparemment, ils se sont aimés, se sont mariés, ne se sont plus supportés et ont divorcé au bout de 9 mois, les laissant amers l'un envers l'autre. Aussi, le jour où on demande à Milo de ramener Nicole manu military au poste de police car elle s'est soustraite à la justice, Milo voit une occasion de s'amuser un peu tout en réglant une affaire facile ! Ce qu'il ne sait pas c'est que Nicole enquête sur une histoire de meurtre maquillé en suicide et que les meurtriers sont sur sa piste ! Ce qui devait être du gâteau va se transformer en course poursuite, d'autant plus que Nicole est loin de vouloir suivre Milo, que celui-ci doit de l'argent à je ne sais qui et qu'un amoureux éconduit poursuit Nicole de ses assiduités...

Comme vous pouvez le constater, beaucoup de choses pour un seul film et c'est là où le bât blesse ! Cela donne un film brouillon qui suit plusieurs intrigues et s'y dilue ! Sur le même modèle (un ex-couple se retrouve ensemble, pourchassé par un meurtrier), et même si la partie "policère" était présente au début et à la fin, les Morgan se contentait de se focaliser sur la relation entre les deux ex-époux et leur adaptation en milieu hostile. :) Ce qui en faisait une comédie sympathique et plaisante à regarder. Alors que Le Chasseur de primes part un peu dans tous les sens et on ne sait plus très bien où on va ! En plus, c'est extrêmement long ! J'ai cru que le film durait des heures !

Je pense qu'une seule histoire policière, celle sur les meurtres, suffisait amplement. Ce n'était pas la peine d'ajouter cette histoire d'argent que doit Milo pour avoir flambé au casino ! Ça alourdit l'histoire et c'est inintéressant ! Idem pour l'amoureux transi ! Mais que vient-il faire là ?! Il est pathétique et ne sert à rien !

Concernant les acteurs principaux et leurs personnages, Jennifer Aniston est une charmante Nicole et je comprends qu'elle fasse craquer son ex-mari Milo, même si c'est franchement cousu de fil blanc !

Quant à Gerard Butler, il nous ressert le même rôle de beau brun qui se veut odieux mais au grand coeur que dans The Ugly Truth mais cette dernière comédie était beaucoup plus enlevée que ce film-là ! Ceci dit, je le trouve très craquant ! ;)

En conclusion, si vous voulez savoir si Nicole et Milo retomberont dans les bras l'un de l'autre ou si Nicole sera tuée sauvagement par le tueur à ses trousses ou si les créanciers de Milo casseront les deux genoux de celui-ci, allez voir le film, sinon ça fera un très bon film de repassage *.

* Un film de repassage est un film pas prise de tête qu'on peut regarder en faisant son repassage ! ;) Ça peut être un film d'action ou une comédie romantique !
©Frankie

Note :                               






Vu en version originale.

12

Marie sans terre d'Yves Jacob

Posté par Frankie le 16 avril 2010 à 18:52 - Catégorie : , ,
Résumé :
L'histoire de Marie, une petite paysanne normande du début du XXe siècle. Vagabonde en haillons puis travaillant à la ferme, elle va rencontrer Julien à la veille de la deuxième guerre mondiale. Quant Julien va disparaître, la laissant enceinte avec un grand vide dans son coeur, Marie va trouver la force et la ténacité d'aller de l'avant.




Mon avis :
En janvier, Lexounet avait lancé l'idée d'un challenge sur les livres qu'on ne s'imaginerait pas lire. J'en avais parlé ici. C'est donc Evy qui m'avait défiée de lire deux livres dont Marie sans terre.

L'histoire de Marie sans terre est donc celle d'une petite paysanne dont l'histoire démarre en 1922.  Elle a cinq ans. Avec son frère et sa mère, elle vagabonde dans la campagne normande vivant de la vente d'escargots ou de moules ou de la charité de certains fermiers qui en profitent pour mettre la mère dans leur lit. Vie de misère et de malheurs car Marie n'est pas aimée par sa mère alcoolique.
À 11 ans, elle est placée comme fille de ferme et va découvrir la dure vie de labeur qui régule la vie dans les fermes. Juste avant la guerre de 39, elle rencontre Julien, un gentil garçon et ils tombent amoureux l'un de l'autre. Mobilisé par la guerre et ne donnant plus de nouvelles, Julien ne saura pas que Marie attend un enfant de lui. Ayant perdu tout espoir de le revoir un jour, Marie, à force de ténacité et de volonté, va refaire sa vie... Vie qui ne sera pas toujours facile mais qui trouvera la lumière au bout du tunnel.

Bon soyons clairs, je n'ai pas d'affinités particulières avec les romans du terroir. Lire des romans sur la vie dans les fermes et les campagnes, non merci, ce n'est pas ma tasse de thé. Pourquoi, je ne saurais le dire exactement, peut-être que c'est trop terre à terre, trop "la ferme, les vaches, les cochons et les arbres fruitiers". Trop de misère et trop de malheurs. Trop de servitude dans les rapports entre les gens de ferme. Mais c'est la même chose dans d'autres genres de romans et je les lis pourtant avec plaisir (oui, je ne lis pas que des livres avec des vampires et des loups-garous ! ;)) Sans doute parce que les autres livres ont une touche romanesque qui fait défaut dans les romans du terroir où tout paraît mis sous une chape de plomb...

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas Marie sans terre qui me fera changer d'avis ! Je reconnais que c'est un beau portrait de femme, que ça se lit facilement et de façon assez agréable, mais, dès le début, j'ai eu envie de me coucher en boule dans mon lit et ne plus en sortir, devant tant de misère et de malheurs !
Et ce n'est pas l'arrivée de la deuxième guerre mondiale ou l'attitude du mari de Marie qui a réussi à me faire changer d'avis !

Ce roman est tirée d'une histoire vraie mais j'ai l'impression que les situations sont presque toutes clichés : l'enfance misérable avec une mère alcoolique, la condition de fille de ferme, l'amour avec Julien qui la met enceinte et disparait pendant la guerre, son mariage, son mari, un gentil gars, qui devient alcoolique et méchant quand Julien revient, j'en passe et des meilleures, je ne veux pas tout dévoiler pour ceux et celles qui aiment ce genre et voudrait le lire, mais, franchement, on dirait que tous les clichés sont condensés en un seul livre !
Marie est belle, a appris à lire et s'est élevée au-dessus de sa condition mais on a envie de se mettre des cendres sur la tête en se lamentant quand on lit ce roman !

Le style est fluide et agréable à lire, le roman est émaillé de patois normand, pas trop difficile à comprendre (surtout qu'il y a des petites annotations !), ça se lit donc très facilement.

Outre Marie et Julien, pas mal de personnages secondaires. La mère de Marie, méchante, intéressée et alcoolique, le frère de Marie, Robert, qu'elle ne reverra pas pendant trente ans. Sa belle-mère, elle, est une femme sympathique. Quant Marie se marie, je me suis dit "oh non et en plus la belle-mère ne va pas l'accepter !" C'était tout le contraire et tant mieux, il n'aurait manqué plus que ça ! On trouve également une multitude de petites gens de la campagne.

 En conclusion, un livre qui est intéressant pour ceux qui aiment la littérature du terroir. Si vous voulez savoir si Marie retrouvera Julien et s'ils auront un avenir commun après de nombreuses années de malheur, vous pouvez aussi lire ce roman !

Note :



Lu dans le cadre du Challenge "les lectures qu'on ne s'imaginerait pas lire".
1/2

13

L'Arnacoeur de Pascal Chaumeil

Posté par Frankie le 14 avril 2010 à 09:23 - Catégorie : ,
avec Romain Duris, Vanessa Paradis, Julie Ferrier, François Damiens.

Résumé : Alex est briseur de couple professionnel. Si votre soeur ou votre fille est engagée dans une relation avec un minable, sa mission est de séduire la jeune fille et lui faire briser son couple. Mais son éthique est de ne briser que les couples malheureux. Le jour où un contrat le charge de séduire Juliette, une jeune femme sur le point de se marier et dont le couple a l'air heureux, ses certitudes vont voler en éclats... Et si Cupidon venait s'en mêler...

Mon avis :
Ne vous attendez pas au film de l'année mais voilà une jolie comédie romantique champagne ! Champagne parce que c'est un film léger comme une bulle de champagne, pétillant et qui donne le sourire ! Un vrai divertissement au sens premier du terme !

L'histoire est donc celle d'Alex Lippi qui est un briseur de couple professionnel. Avec sa soeur (une rigolote de première) et son beau-frère (un peu nigaud), ils ont monté une société dont la mission est de détruire des couples en apparence unis mais souvent malheureux. Mandatés par un membre de la famille de la jeune femme du couple, les 3 compères montent des mises en scènes afin de le briser, Alex jouant le rôle du séducteur qui fait prendre conscience à la jeune femme que son couple ne marche pas...  Tout fonctionne comme sur des roulettes jusqu'au jour où Alex est chargé de briser le couple de Juliette et Jonathan à 10 jours de leur mariage. Or, contrairement à son éthique qui est de ne briser que des couples qui battent de l'aile, Juliette et Jonathan ont tout du couple idéal, jeunes, beaux, riches et heureux. Pressé par des ennuis d'argent et malgré lui, Alex va devoir mettre tout en oeuvre pour faire échouer le mariage... C'est sans compter sur le charme de la jolie Juliette...

Je ne veux pas trop en dévoiler mais bon, c'est une comédie romantique, pas un drame passionnel, on se doute bien comment ça va se terminer ! ;) Les comédies sentimentales à la française, comme Prête-moi ta main (Alain Chabat-Charlotte Gainsbourg) ou Hors de prix (Gad Elmaleh-Audrey Tautou) sont généralement bien faites et sympathiques et celle-là est dans la même veine. Le seul point négatif est d'avoir introduit une pseudo affaire d'argent que doit Alex à un genre de mafieux, on ne sait qui, on ne sait pourquoi et qui vient un peu plomber l'histoire. C'est dommage car tout le reste est fort sympathique !

Mais le film tient surtout, et avant tout, par ses acteurs qui sont tous excellents ! 

À commencer par les seconds rôles (honneur à eux pour une fois !) ! Julie Ferrier et François Damiens forment un duo à mourir de rire ! Elle, très pince-sans-rire, est un peu celle qui gère tout le monde dans le trio, entre un mari (joué par François Damiens) plutôt bêta et un frère (Romain Duris) tout à son art de la séduction ! Elle m'a fait rire à endosser de nombreux déguisements dans l'hôtel où se passe une grande partie du film.

François Damiens, lui, est vraiment très très bien ! Avec sa gueule de beauf, cet acteur me fait rire comme c'est pas possible ! Déjà dans Taxi 4 (ok, je sais la référence n'est pas géniale :)), il était super et là, dans L'Arnacoeur, il bouffe toutes les scènes où il joue ! C'est vraiment une riche idée d'avoir été le chercher ! Lui et Julie Ferrier se complètent très bien !

Helena Noguerra (la petite soeur de la chanteuse Lio) joue une amie nympho de Juliette vraiment truculente ! Elle n'a peur de rien ! :)

Pour info, le doubleur de Robert de Niro et de Mel Gibson, Jacques Frantz, joue le rôle du père de Juliette.

Quant aux deux acteurs principaux, Vanessa Paradis et Romain Duris, ils sont très bien.

Vanessa Paradis est peut-être un peu en retrait, comme effacée, je trouve, mais elle est charmante ! En revanche, elle est maigre comme un coucou, ça fait peur !

Romain Duris, lui, est très bien ! Parfait, séducteur, charmeur et craquant ! Cet acteur, excellent dans tous les registres, est devenu vraiment séduisant au fil des années ! Il peut jouer des rôles de jeunes premiers sans problème. Je l'aime beaucoup en règle générale et là, ce rôle de séducteur un peu voyou lui va très bien ! D'ailleurs vous pouvez le voir sur l'affiche qu'il n'a rien à envier à certains !  Et quand vous l'aurez vu danser sur Dirty Dancing, vous serez d'accord avec moi que Patrick Swayze n'a plus l'apanage de faire battre nos coeurs de midinettes sur cette scène ! ;)

En conclusion, si vous voulez passer un bon moment pas prise de tête et voulez savoir si Alex partira avec la belle Juliette ou s'il la laissera se marier avec le fade Jonathan et, surtout, si vous voulez savoir s'il y a un porté à la Dirty Dancing :), allez voir ce film !

Note :

32

Orgueil et préjugés de Jane Austen

Posté par Frankie le 12 avril 2010 à 18:59 - Catégorie : , , ,

Titre original : Pride and Prejudice

Résumé : La vie d'Elizabeth Bennet et de son entourage dans l'Angleterre de la fin du XVIIIe siècle, sa rencontre avec le hautain Mr Darcy, l'orgueil et les préjugés des uns envers les autres...






Mon avis :
Ce livre est une surprise totale ! :) Comme le titre du livre, je faisais preuve de préjugés envers l'auteur en général et ce livre en particulier ! J'avais bien sûr entendu parler de Jane Austen en termes élogieux mais je n'avais jamais eu envie de vraiment lire ses romans les jugeant sans doute trop vieillots ou pour des jeunes filles évaporées et romantiques. Et ma seule référence concernant Orgueil et Préjugés était l'engouement de Bridget Jones (bonjour la référence ! :)) envers Mr Darcy joué par Colin Firth pour un film dont elle fait mention dans son Journal. Donc, je partais avec un à priori certain ! Et franchement, ce n'est pas la préface de Virginia Woolf, une vraie purge, ni les 80 premières pages que j'ai mis 3 jours à lire qui allaient me faire changer d'avis ! Ni même la couverture vraiment laide et triste de mon édition ! Et puis soudain le miracle eut lieu et j'ai dévoré le reste du roman ! Et j'ai vraiment beaucoup aimé !

L'histoire est donc celle de la famille Bennet qui vit dans une belle propriété de la campagne anglaise. Cette famille est composée des parents et de 5 filles, toutes bien différentes ! Le père est un homme affable qui aime avoir la paix et fait tout pour que sa femme et ses filles le laissent tranquille ! La mère est une femme qui parle à tort et à travers, est superficielle et plutôt sotte ! La fille aînée, Jane, est très jolie, très posée et voit le bien en chaque personne. L'héroïne du livre est la seconde fille, Elizabeth, une jeune fille de 21 ans, spirituelle, vive d'esprit, plutôt jolie et qui ne s'en laisse pas conter ! Elle est assez moderne pour son époque. Mary est la 3e, peu présente dans le livre (à mon avis), elle a tout l'air d'un bas bleu ! Les deux dernières filles, Kitty et Lydia sont frivoles et superficielles, à l'image de leur mère.

Leur vie est rythmée par les visites avec le voisinage ou les sorties en ville, rien de bien folichon. Aussi quand un riche et jeune gentleman londonien, Mr Bingley vient s'installer dans la propriété voisine, chacun y voit son avantage ! Surtout Mrs Bennet qui espère vite voir une des ses filles mariées à ce gendre idéal. Dans le sillage de Bingley, ses soeurs et son ami Mr Darcy. Celui-ci est un jeune homme de 27 ans à l'air hautain et cassant et portant des avis péremptoires lors de sa première sortie dans l'entourage des Bennet. Il va sans dire qu'il ne fait, dès lors, pas très bonne impression sur Elizabeth...

Le livre décrit donc les relations des uns et des autres, l'amour naissant puis contrarié de Mr Bingley et de Jane, les préjugés de Darcy envers la famille Bennet puis son intérêt pour Elizabeth, non payé de retour au début, l'attitude frivole et scandaleuse de Lydia, les relations entre les différentes classes sociales et on se demande qui des convenances ou de l'amour triomphera à la fin du livre.

C'est aussi une description de l'Angleterre de cette fin du XVIIIe où dès qu'un homme et une femme se parlent deux-trois fois, c'est qu'ils se plaisent et ils se retrouvent mariés avant de dire ouf... et encore si la fille apporte un dot conséquente ! Souvent, point d'amour  mais plutôt des convergences d'intérêt et, dans ces cas-là, on fera tout pour que les deux familles soient réunies par un mariage ! Et si le mariage ne se fait pas, le fiancé potentiel se tournera vers une autre jeune fille, sans état d'âme et en moins de temps qu'il ne faut pour dire " non" !
Pour nous, femmes libérées du XXIe siècle, il y a de quoi bondir mais c'était la norme jusqu'à il y a encore peu et cela existe encore dans bien des pays.

Heureusement, dans le roman de Jane Austen, on y parle quand même d'amour et on le vit. Mais halte là ! Point d'emportement passionné, n'exagérons rien ! On ne s'embrasse pas, on se contente de se tenir la main et, surtout, on ne parle pas de sexe ! Quant à le faire... On le suppose puisque les femmes mariées se retrouvent dans des "situations intéressantes" comme c'est le cas de Charlotte Lucas mariée à Mr Collins, le cousin des Bennet. Il faut dire que Miss Austen resta vieille fille jusqu'à la fin de sa vie (41 ans). Elle n'était peut-être pas très au fait de ces choses-là, ceci explique peut-être cela ! ;)

Alors, comment ai-je pu être charmée par ce livre somme toute très conventionnel ? Grâce au style de l'auteur principalement, qui rend la lecture de son roman très agréable, très fluide et avec des petites pointes d'humour. Grâce à, surtout, ses personnages très bien troussés, à commencer par Elizabeth.

C'est ce personnage plutôt moderne qui rend le livre vraiment bien ! Elle n'entre pas dans le carcan de l'époque, elle ose dire tout haut ce qu'aucune jeune fille de l'époque ne dirait tout bas. Elle rit, elle pleure, elle réfléchit, elle n'est pas tête de linotte comme ses jeunes soeurs, ni aveuglée par la bonté comme sa soeur aînée, elle a les deux pieds sur terre et dit non quand elle le pense ! À commencer par refuser de se marier tout net avec son cousin, Mr Collins, un clergyman confit de bêtise et de préjugés ! Ce qui aurait pourtant bien fait les affaires de la famille Bennet, une disposition dite "entail" laissant la propriété à ce personnage à la mort de Mr Bennet aux dépens de Mme et des filles, directes descendantes ! Encore un aspect de la misogynie de l'époque.
Plus tard, Lizzy tiendra également tête à la redoutable Lady Katherine, tante de Mr Darcy, peu habituée à ce genre de façons !

Quant à Mr Darcy, j'ai été très étonnée car, finalement, on en parle beaucoup dans le livre mais il est physiquement peu présent ! J'arrive même à me demander comment ils peuvent avoir des sentiments sur tous ces longs mois ! Pour ce qui est de son caractère, c'est vrai qu'il parait pédant et mal embouché au début mais je pense, à sa décharge, qu'il ne doit pas beaucoup aimer les mondanités et que ça l'ennuyait au plus haut point d'assister à cette soirée un peu frivole. Je peux le comprendre ! Je ferais aussi ma mauvaise tête dans ce cas-là ! :) En fait, je pense qu'il est assez réservé, avec les pieds sur terre et loin de tous les jeunes gens légers que les filles Bennet ont l'habitude de fréquenter. La suite du livre nous prouve que sous des dehors sévères, Mr Darcy, Fitzwilliam de son petit nom, est ouvert et n'est pas tout ce à quoi on s'attendait. Je trouve que Lizzy et lui se complètent à merveille et forment un très beau couple !
Je vous épargne le reste des personnages, j'en ai déjà évoqué un certain nombre, il y en a de nombreux autres dans cette histoire, un peu trop même, j'étais un peu perdue au début du livre.

En conclusion, une évocation un peu surannée mais très séduisante et charmante de l'Angleterre de la fin du XVIIIe siècle. Je m'imagine très bien Elizabeth et sa soeur se promenant dans le parc avec leurs ombrelles tout en se faisant des confidences. Et si vous voulez savoir si Miss Bennet aimera et épousera Mr Darcy, lisez ce livre indémodable. Quant à moi, cela m'a donné envie de découvrir d'autres romans de Miss Austen, et c'était loin d'être gagné d'avance quand j'ai commencé Orgueil et Préjugés !


Note :



Ce livre fait partie de mes lectures dans le cadre du Challenge Livraddict 2010. C'est le 3e lu depuis le début de l'année.

3/12

6

Fleur du désert de Sherry Hormann

Posté par Frankie le 10 avril 2010 à 17:58 - Catégorie : ,
Titre original : Desert Flower
avec Liya Kebede, Sally Hawkings.

Résumé : Comment une petite gardienne de chèvres du désert somalien devient un top model international puis ambassadrice de l'ONU contre l'excision.






Mon avis :
J'ai beaucoup aimé ce joli film poignant sur la vie, romancée, de Waris Dirie.

L'histoire est donc celle de cette petite gardienne de chèvres, issue d'une famille de nomades dans le désert somalien. À 13 ans, voulant échapper à un mariage arrangé avec un vieux somalien, Waris va s'enfuir, traverser le désert à pied et se retrouver chez sa tante à Mogadiscio. Elle sera envoyée ensuite au service d'un de ses oncles, ambassadeur à Londres. Quand celui-ci va retourner en Somalie quatre ans après, Waris va se retrouver seule à Londres sans papiers ni argent. Recueillie par une petite vendeuse de chaussures, Marilyn, Waris va être remarquée par un photographe de mode. Elle va aussi s'apercevoir que l'excision totale qu'elle subit à 3 ans n'est pas la normalité chez une femme. Devenue top model d'envergure internationale, elle va se battre contre l'excision, tenir des conférences et devenir ambassadrice de l'ONU. Elle s'occupe maintenant de sa fondation.

Pour avoir feuilleté le livre dont est tiré le film (et que je souhaite lire pour en savoir plus) et été voir la biographie de Waris Dirie sur internet, je peux dire que c'est une version très romancée que nous offre la réalisatrice. Waris Dirie n'a pas eu un parcours aussi facile et tout est bien qui  ne finit pas aussi bien que dans le film... Mais l'essentiel est là : Waris a été excisée à 3 ans, s'est enfuie à 13 et a traversé le désert à pied, a galéré avant de devenir top model et a combattu l'excision ! Le reste est certes enjolivé mais vraiment touchant et émouvant !

La scène la plus émouvante est sans doute quand Waris parle de son excision à Marylin, son amie, comme d'une chose normale et naturelle et que Marylin lui raconte et montre que, non, les femmes ne sont pas comme ça et que, non, elles n'ont pas à l'être ! Va alors commencer pour Waris une prise de conscience qu'on mutile les petites filles au nom d'une tradition ancestrale inhumaine.

Car l'excision n'est pas une tradition religieuse mais vient bien de la nuit des temps et, depuis toujours dans certains pays, on mutile des fillettes au mépris de leur dignité et de l'hygiène ! Pour qui ne sait pas ce qu'est l'excision (et là je parle de l'excision totale, telle que l'a connu Waris), une "guérisseuse" coupe avec une lame et sans hygiène du tout, le clitoris et les petites et grandes lèvres de la fillette et coud la cicatrice ne laissant qu'un trou pour l'urine et les règles. Le jour du mariage, le mari va couper la cicatrice pour pouvoir... enfin vous voyez le tableau ! Et cette pratique engendre bien souvent des infections après l'excision et pendant toute la vie de la femme !
Waris s'est donc battue contre ça à la fin des années 90 et de nombreux pays ont interdit cette pratique. Or il faut savoir qu'à l'heure actuelle, encore 6000 petites filles sont mutilées de la sorte par jour ! Rien que d'en parler, j'en ai les larmes aux yeux...
La scène la plus dure du film est, bien sûr, la scène de l'excision...

Mais la majorité du film ne traite pas de ce fléau, ce n'est qu'une toute petite partie en quelques scènes émaillant le film.. Le propos du film c'est de voir Waris se sortir de sa condition initiale et devenir mannequin international. C'est aussi toute son amitié avec son amie Marylin, celle qui la prendra sous son aile et l'aidera à en sortir.
Sinon, il y a quelques anachronismes, pas bien méchants mais c'est le genre de choses auxquelles je prête attention ! :) Par exemple, Waris a été top model à partir de 1987 et, dans le film, son agente parle à un moment (au début de la carrière de Waris) du couple Johnny Depp-Vanessa Paradis.. soit bien avant que le couple soit ensemble ! :) D'un autre côté, le film n'est pas daté non plus, il a pu être "modernisé" ! On colle également une pseudo histoire d'amour à Waris, j'ai eu l'impression que ça faisait plus "conte de fée" que réalité ! Je verrais bien quand je lirai le livre !

Concernant les acteurs, Liya Kebede campe une Waris Dirie vraiment très touchante. Il y a dans son regard une sérénité et une tranquillité à toute épreuve. J'ai vraiment aimé cette magnifique actrice dans ce rôle.

Sally Hawkings joue Marylin, l'amie de Waris. J'adore cette actrice ! J'aime son abattage, son bagout, sa façon d'être drôle et elle m'avait déjà enchantée dans Be Happy ! J'étais ravie de la retrouver là dans ce film ! En revanche, merci les sous-titres VF car je n'ai pas compris la moitié de ce qu'elle disait quand elle parlait !

Timothy Spall joue le photographe qui va lancer la carrière de Waris. Je ne l'avais vu que dans des rôles de fourbe (dans Il était une fois et Pettigrew dans les Harry Potter), j'étais très étonnée de le voir dans un rôle de "gentil" ! :))

En conclusion, un très joli Biopic sur une femme courageuse qui a réussi à s'en sortir. À voir, tout en sachant que c'est plutôt romancé.

Note :



Vu en version originale.

12

le Chant des Anges de Folco Chevallier

Posté par Frankie le 8 avril 2010 à 12:55 - Catégorie : , ,
Résumé :
Ce 27 mai va être une journée insolite et merveilleuse pour Léo et Juliette. Ce jour-là, ils vont entendre Le Chant des Anges...








Mon avis :
Voilà un joli petit livre mêlant surnaturel et science-fiction avec beaucoup de poésie, qui m'a emballée au début mais où j'ai légèrement décroché à partir de la moitié.

Ce roman est le premier de Folco Chevallier, un auteur français de 41 ans. La quatrième de couverture m'avait intriguée quand il a été proposé en partenariat entre les Éditions Timée et Livraddict et, comme je suis friande de ce genre d'histoires fantastiques, j'ai donc postulé à ce partenariat.

L'histoire est celle de Léo Landau et sa fille, Juliette, qui vivent à L.A. Léo est un homme qui a réussi et passe tout son temps à travailler, délaissant sa fille. Gabrielle, la mère de Juliette est morte dans un accident, il y a trois ans, et Léo n'a jamais eu le courage de le dire à sa fille, lui disant simplement qu'elle était partie. Depuis, Juliette cherche sa maman partout...

En ce 27 mai, Léo doit gérer une réunion très importante et Juliette qui annonce, toute excitée, qu'elle a vu sa maman et qu'elle entend une musique merveilleuse. Puis c'est le fondateur d'un institut spécialisé dans les phénomènes paranormaux qui lui annonce avoir repéré une distorsion dans son réseau télé et radio qui menace l'équilibre de la Terre... Tous trois vont alors se retrouver embarqués dans des aventures merveilleuses et dangereuses qui ne les laisseront pas indemnes...

Difficile de faire un résumé intéressant mais sans en dire trop. Si j'en dis trop, je vais alors raconter tout le livre puisqu'il est très court ! :) Et c'est là son principal défaut ! D'habitude, on aurait plutôt tendance à reprocher la longueur de certains romans mais, là, j'ai trouvé que le livre et les paragraphes étaient trop courts, et qu'on avait à peine le temps de s'installer dans l'histoire qu'elle était déjà finie ! Dommage car ce livre aurait été un vrai coup de coeur s'il avait été plus copieux. Même si j'ai un peu décroché au milieu de l'histoire car j'étais moins convaincue par la tournure qu'elle prenait, je l'ai trouvée plutôt bien. Elle est intrigante et rafraichissante même si j'avais deviné pas mal de choses. Il faut dire aussi que le titre du livre est plutôt explicite ! :)

J'ai beaucoup aimé tout le côté merveilleux et fantastique du roman, moins la partie science-fiction, mais, ça, ce n'est pas à mettre sur le dos du livre, c'est juste moi, Frankie, qui aurais aimé une autre explication...  Mais, en y réfléchissant davantage après avoir lu le livre, je ne vois pas comment la direction prise par l'auteur aurait pu être autre, l'ensemble est cohérent et satisfaisant.
De même que j'ai bien aimé les articles du blog de Franck, le fondateur de l'institut, qui émaillent le livre, j'ai trouvé que leur insertion cassait parfois le rythme.

Concernant l'histoire, je n'ai pas eu l'impression d'être baladée ou prise pour une imbécile. Ce qui n'a pas été le cas des derniers Musso, par exemple, auquel le début du livre me faisait penser. L'auteur s'est bien documenté, aussi bien sur le sujet de son roman que sur les chroniques du blog. Son style est simple mais agréable à lire. Dans l'ensemble, j'ai bien aimé l'ambiance générale du livre.
Certains passages et surtout le premier chapitre m'ont fait penser à Rencontres du 3e type (un de mes films cultes), j'ai lu ensuite sur le blog de l'auteur que ce n'était pas fortuit ! :)

Pour ce qui est des personnages, j'ai trouvé Juliette adorable et intelligente, comme le sont souvent les enfants dans les romans ! ;) Elle est vraiment craquante, a la langue bien pendue, j'adore ses réparties tout au long du livre.

Sur Léo, je suis plus circonspecte. Je n'ai vraiment eu le temps de m'attacher vraiment à ce personnage et, en règle générale, j'ai du mal à croire qu'on puisse changer du tout ou tout en l'espace d'un livre ou d'un film.

Franck nous sert de guide dans le roman, j'ai bien aimé ce personnage.

Pour finir, je dois dire que j'ai trouvé que le livre-objet dégageait quelque chose de très positif et de reposant ! Quand je regarde la couverture, elle m'apaise...

En conclusion, ce n'est pas un coup de coeur mais un premier roman  d'un auteur prometteur qui vaut le coup d'être lu. Si vous voulez savoir où mène Le Chant des Anges, je vous conseille de lire ce livre !
En ce qui me concerne, je serai curieuse de lire le prochain livre de Folco Chevallier pour savoir ce qu'en sera l'histoire et comment l'auteur arrivera à nous surprendre. J'espère aussi que le livre sera plus long ! :)

Je remercie vivement les Éditions Timée et, en particulier, son attachée de presse, pour m'avoir envoyé un si joli livre accompagné de son dossier de presse. Merci aussi, bien sûr, à Livraddict pour m'avoir choisie pour ce Partenariat !

Les autres avis de mes collègues de partenariat sont .

Note :



N.B : j'ai remarqué que le nom de Léo, "Landau", était écrit différemment plusieurs fois. J'ai vu "Laudeau" trois fois (J'avais cru voir aussi "Ladeau" mais je n'ai pas retrouvé la page). Ce n'est pas très grave mais j'ai fini quand même par me demander quel était son vrai nom de famille ! :)

18

L'Affaire Jane Eyre de Jasper Fforde

Posté par Frankie le 7 avril 2010 à 18:03 - Catégorie : , , ,
Titre original : The Eyre Affair

Résumé :
Thursday Next est une intrépide détective littéraire qui vit dans un monde assez semblable au notre mais où la littérature tient un place très importante, à tel point qu'un département spécial a été créé pour s'occuper d'affaires policières sur la littérature. Dans ce roman, Thursday traque un génie du mal qui a kidnappé Jane Eyre et pourrait donc remettre en question toute la trame du livre.


Mon avis :
Attention Coup de coeur ! J'ai A-DO-RÉ ce roman ! J'en ai adoré le concept, j'en ai adoré l'univers, j'en ai adoré l'héroïne, bref, je n'ai qu'une envie, c'est de lire la suite !

Ce livre est celui choisi pour le Book Club d'avril. Le thème choisi en avait été l'uchronie... Comme moi, vous vous demandez sûrement ce qu'est ce truc bizarre, l'uchronie ! En fait c'est très simple, et tel Monsieur Jourdain faisant de la prose sans en avoir l'air, vous avez sûrement lu des livres uchroniques (je viens sûrement d'inventer le mot ! :)) L'uchronie est un genre littéraire, issu de la science-fiction, dans lequel on réécrit un événement historique qui débouche alors sur un monde alternatif.

Par exemple, dans le monde de Thursday Next, la guerre de Crimée est le point de départ de cette uchronie. Dans le monde de Thursday Next, elle dure depuis 130 ans entre l'Angleterre et la Russie. Dans le monde de Thursday Next, la Russie est encore un empire et le Pays de Galles, une république populaire. Dans le monde de Thursday Next, on se déplace en dirigeable, on a récréé des Dodos en les clonant et les livres sont pratiquement des choses vivantes. Dans le monde de Thursday Next, certains manipulent le temps, certains peuvent aller dans les livres et certains en sortir. Sinon, on y vit pratiquement pareil que dans notre monde ! :)

Thursday travaille dans les OpSpecs, le service des Opérations Spéciales composées de 30 sections, de la plus secrète OS-1 (la police des polices) à la plus banale OS-30 (Troubles du voisinage). Elle travaille dans la Brigade Littéraire chargée de traquer les fraudeurs et les contrefaçons et, accessoirement, de découvrir qui a écrit les oeuvres de Shakespeare. Elle a pour père un ancien ChronoGarde en délicatesse avec sa section, un oncle un peu barge qui passe son temps à inventer des machines bizarres, Mycroft, aidé de sa femme Polly, un dodo cloné et une vie amoureuse aussi vide qu'un désert depuis sa séparation d'avec son amoureux Landen, à leur retour de Crimée (où ils firent la guerre).

Quand notre histoire commence, nous sommes en 1983 et Thursday travaille depuis 8 ans pour OS-27. Le vol d'un manuscrit de Dickens va la mettre sur la piste d'un maître du vol et de la dissimulation, Achéron Hadès, l'incarnation vivante du mal ! Des événements tragiques vont la conduire dans sa ville natale où elle va devoir tout mettre en oeuvre pour retrouver Hadès qui a volé une invention de son oncle, lui permettant de kidnapper Jane Eyre. Il va falloir toute son ingéniosité pour mettre fin aux agissements du monstre avant qu'il ne change la fin du livre de façon irrémédiable...

Comme je l'ai dit plus haut, j'ai vraiment aimé ce livre. Le fait de pouvoir aller dans les livres et d'interagir avec les personnages de romans est une très bonne idée et ça m'a énormément plu. Mais ce qui m'a le plus plu, c'est vraiment le monde loufoque dans lequel vit Thursday. C'est vraiment intéressant !

Quant à notre héroïne, j'ai vraiment aimé son dynamisme, son humour "so British", ses capacités à rebondir en toute situation ! Elle me fait énormément penser à un autre personnage du même acabit, Amélia Peabody, la détective égyptologue, héroïne des romans d'Elizabeth Peters (à lire de toute urgence si vous ne les avez jamais lus, ce sont des petits bijoux d'humour et d'aventures !). Comme Amélia, elle ne s'en laisse jamais conter, a la langue bien pendue et pourrait donc être sa descendante ! J'ai adoré passer mon temps avec elle et j'ai été triste de finir le livre.

Achéron Hadès est vraiment l'incarnation du mal en personne ! Imbu de lui même, sans états d'âme, violent, mauvais, il n'a rien pour le sauver ! Mais c'est un méchant vraiment à la hauteur du livre et de l'héroïne.

Les autres personnages sont tous bien campés, intéressants et sympathiques. La multinationale Goliath a l'air bien pourrie, je gage qu'on n'a pas fini d'en entendre parler !

Le style de l'auteur est sympathique, enlevé, on ne s'ennuie pas une seconde. Il a une sacrée imagination. Le fait que ce soit écrit à la première personne du singulier permet de bien s'identifier à l'héroïne !

Un tout petit bémol cependant, tout ce qui concerne la guerre de Crimée avec le colonel Phelps ne m'a pas intéressée mais ce n'est pas suffisant pour ça douche mon enthousiasme ! :)

En conclusion, c'est vraiment un livre que j'ai été impatiente de lire dès que j'avais un moment et j'ai hâte de lire la suite (dès que j'aurais un peu de temps !) ! Et si vous voulez savoir si Thursday Next arrivera à bout d'Achéron Hadès et si Jane Eyre retrouvera les pages douillettes du roman de Charlotte Brontë, lisez-le sans tarder !

Note :
Mon premier vrai coup de coeur de 2010 !

6

Liste de mes lectures communes 2010

Posté par Frankie à 14:43 - Catégorie :
Voici la récap de mes lectures communes prévues en 2010 :

Avril
- Le Feu de la Sor'cière, Les bannis et les proscrits, tome 1 : le 1er avril
- L'Étrange Vie de Nobody Owens de Neil Gaiman : le 30 avril

Mai
- Vampire Story, tome 1 : 13 balles dans la peau de David Wellington : le 7 mai
- Le symbole perdu de Dan Brown : le 15 mai
- Les Foudres de la Sor'cière, les bannis et les proscrits, tome 2 de James Clemens : le 20 mai
- Hunger Games de Suzanne Collins : le 31 mai

Juin
- Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee : le 2 juin
- Le maître du Haut Château de Philip K. Dick : le 25 juin
- La Mécanique du coeur de Mathias Malzieu : le 30 juin

Juillet
- Hunger Games 2 de Suzanne Collins : le 3 juillet (sous réserves)
- Neverwhere de Neil Gaiman : le 5 juillet
- Enchantement d'Orson Scott Card : le 7 juillet (Book Club)
- Vampire Story, tome 2 : 99 Cercueils de David Wellington : le 10 juillet
- Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde : le 21 juillet
- Les Piliers de la Terre de Ken Follett : le 28 juillet

Août
- Destination Afrique du Sud, lecture mystère : le 14 août

Septembre
- Geisha d'Arthur Golden : le 6 septembre
- La Guerre de la Sor'cière, les bannis et les proscrits, tome 3 de James Clemens : le 20 septembre
- La Nuit des temps, de René Barjavel : le 21 septembre
- Le Liseur de Bernard Schlink : le 30 septembre

Octobre

- Avis de tempête, Les Dossiers Dresden, tome 1 de Jim Butcher : le 1er octobre (sous réserves)

- Le magasin des suicides de Jean Teulé : le 2 octobre
- Sorcière pour l'échafaud, Rachel Morgan, tome 1 de Kim Harrison, le 6 octobre.

Novembre
- Vampire Story, tome 3 : Vampire Zéro  de David Wellington : le 1er novembre
- Zombie Story, tome 1 : Zombie Island de David Wellington : le 20 novembre

Décembre
- La Mer des monstres, Percy Jackson, tome 2 de Rick Riordan : le 10 décembre
- Bienvenue en Otopia, Lila Black, tome 1 de Justinia Robson : le 15 décembre

4

Encore deux lectures communes !

Posté par Frankie à 13:00 - Catégorie : ,
J'ai encore ajouté deux lectures communes à ma déjà très longue liste :

La lecture commune du maître du Haut-Château, de Philip K. Dick, a été proposée par Lexounet et aura lieu le 25 juin.
Outre Lexounet, y participeront : Phooka, Lagrandesteph, Cerisia, Lynnae, kacktuss et moi ainsi que Taliesin  et Julien le naufragé sous réserves.







La lecture du Magasin des suicides aura lieu le 15 octobre et a été organisée par Lelanie et Liyah.

Outre Lelanie et Liyah, il y aura Maxoo, Azariel87, Bambi_slaughter, Flof13, Lagrandestef, Dup, Leyla et moi.

7

La duchesse de Bloomsbury street d'Helene Hanff

Posté par Frankie le 5 avril 2010 à 19:39 - Catégorie : ,
Titre original : The Duchess of Bloomsbury Street

Résumé :
Grâce au succès en librairie de sa correspondance avec le 84, Charing Cross Road, son éditeur anglais invite Helene hanff à venir à Londres. À 54 ans, ce sont ses premières vacances. Elle va enfin faire connaissance avec Nora et Sheila Doel, la veuve et la fille de Franck Doel, son correspondant pendant 20 ans, et rencontrer une multitude de personnages hauts en couleurs.


Mon avis :
Ce livre est donc la suite de 84 Charing Cross Road et est sympathique sans être aussi attachant et charmant. On retrouve donc notre Miss Hanff, invitée à Londres par son éditeur anglais pour la sortie de son livre. Ce voyage va être l'occasion pour elle de partir en vacances pour la première fois loin de New York.

Le but de ce voyage est d'abord de faire la promotion de 84, Charing Cross Road mais aussi de rencontrer Nora Doel, avec laquelle elle a correspondu pendant tant d'années. Au cours de son voyage, elle va s'apercevoir de sa notoriété et rencontrer de nombreuses personnes admiratrices de son premier livre. Ce sera l'occasion aussi, pour elle, de visiter Londres qu'elle a toujours rêvée de voir ainsi que de se faire quelques bons amis.  Après plus d'un mois de séjour, elle reviendra chez elle des souvenirs plein la tête. Le livre tire son titre du fait que, restant dans un hôtel du quartier de Bloomsbury, elle s'y sentira comme une duchesse (nous, on dirait comme une reine :)) !

J'ai donc bien aimé ce livre sans être aussi emballée que par 84, Charing Cross Rd. On n'y retrouve pas la magie et le charme que dégageait le roman épistolaire mais c'est plaisant de retrouver Miss Hanff. Comme une vieille copine ! :) Son traducteur compare son allure à celle de Katharine Hepburn dans sa préface et c'est exactement comme cela que je l'imaginais :)

Helene Hanff relate donc son séjour londonien avec les yeux d'une petite fille dans un magasin de jouets ! C'est assez marrant de voir cette femme assez forte en gueule avoir peur de prendre l'avion ou être intimidée à l'idée d'aller à Londres et de quitter son sol natal. J'ai beaucoup aimé ce trait-là de sa personnalité, ça la rend plus attachante. 

N'allez pas imaginer qu'elle s'est pour autant assagie ou a mis de l'eau dans son vin ! Elle n'hésite pas à rabrouer les gens ou à dire son opinion haut et fort quand quelque chose ne lui plaît pas ! À un moment, elle visite un endroit avec des gens qui lui font visiter tout, sauf ce qu'elle a vraiment envie de voir et elle s'en plaint avec conviction ! ;) Dans un sens, elle n'a pas tout à fait tort, c'est elle la "reine du bal", autant que les visites lui plaisent ! :)

Un passage que j'ai bien aimé c'est quand on interviewe ensemble Helene et Nora Doel et qu'on leur demande si elles n'avaient jamais correspondu et si elles se rencontraient maintenant, s'apprécieraient-elles ? Et Nora répond que c'est une question bizarre car elle connaît Helene depuis 20 ans ! Ça m'a fait rire car leur relation est finalement identique à celles qui se nouent de nos jours via internet ! Comme quoi, on n'a rien inventé ! ;)

Un autre moment m'a fait rire quand elle met la liste des vêtements indispensables à emporter avec elle d'après une brochure de l'aviation civile britannique et qu'elle dit qu'il lui manque 14 des 23 choses recensées ! On voit bien son non-conformisme !

Un moment triste en revanche, quand elle passe devant le 84, Charing Cross Road, fermé et abandonné et qu'elle adresse un petite pensée à son ami "Frankie" ;) décédé...

Ce que j'ai moins aimé, c'est la multitude des personnages rencontrés. Certains sont plus présents, d'autres ne font que passer, mais, parfois, j'ai été perdue en me demandant qui était qui ! De même que les visites et les lieux où elle va font un peu "énumération".

En conclusion, un joli livre pour qui a aimé, comme moi, 84, Charing Cross Road mais qui ne "parlera" sans doute pas à qui n'aura pas lu le premier. Quand à moi, même si ce n'est pas aussi bien, j'étais très contente de passer ce moment important de la vie d'Helene Hanff avec elle.

Note :



24

Les Bannis et les Proscrits, tome 1 : Le Feu de la Sor'cière de James Clemens

Posté par Frankie le 1 avril 2010 à 08:46 - Catégorie : , ,
Titre original : Wit'ch Fire

Résumé :
Par une nuit sombre, trois mages unirent leurs forces pour forger un grimoire renfermant leur magie bénéfique pendant que leur pays sombrait dans les ténèbres..
500 ans après, jour pour jour, Elena, une jeune fille de 13 ans devient pubère et ce jour-là  devient le réceptacle d'un magie très ancienne qui se manifeste par une main très rouge. Le Seigneur noir qui règne sur le pays depuis des siècles va alors pourchasser Elena qu'une prophétie désigne comme la destructrice du monde. La jeune Sor'cière va devoir s'enfuir et sera aidée en cela par des renégats et des proscrits comme elle, de différentes races.

Mon avis :
Je n'ai pas lu beaucoup de livres Fantasy, juste les 6 premiers tomes de L'Assassin Royal de Robin Hobb, Glenravenne de Marion Zimmer Bradley et Bilbo de Tolkien et bien sûr j'ai adoré la Trilogie du Seigneur des Anneaux au cinéma. Je suppose que pour qui est habitué à lire de la Fantasy, la saga de James Clemens ne sera pas très originale. On y retrouve les ingrédients qui sont la base de la Fantasy, de la magie, des sorciers, des êtres bizarres et des méchants très puissants.

En ce qui me concerne, dès le début du livre, j'ai été emportée par sa magie ! Voilà un livre très attrayant et palpitant ! Le début est très intrigant puisqu'on a droit à un préambule disant que l'auteur est un menteur et que le manuscrit a été proscrit il y a 5 siècles. Puis on a une attestation de responsabilité à signer. Comme vous pouvez le constater, j'ai fait les choses bien, j'ai signé la mienne... On ne sait jamais ! :)
Vous ne voyez rien ? Cliquez sur l'image !

Ensuite, l'histoire démarre sur les chapeaux de roue par un prologue où trois mages forgent un grimoire par une nuit terrible. Les ténèbres sont sur le point d'envahir Alasea et pour préserver le bien et parce qu'une prophétie l'a dit, il faut créer ce grimoire par leur sacrifice. La prophétie dit aussi qu'une Sor'cière se lèvera un jour mais pour les mages, cela relève plus du mythe qu'autre chose car pour eux les Sor'cières sont des abominations...
Je vous épargne les détails du rituel que vous connaitrait en lisant le livre et nous nous retrouvons 500 ans plus tard, jour pour jour !

Ce jour-là, Elena devient pubère... Elena est une adolescente de 13 ans, joyeuse et insouciante, qui vit avec ses parents et son frère Joach. Elana aime rêvasser et n'aspire qu'à s'évader de la vallée où la principale occupation des habitants est la cueillette des pommes. Ce jour-là, un phénomène étrange survient : sa main droite devient rouge sang et elle est investie d'un étrange pouvoir... Ce soir-là, sa vie tourne au cauchemar. Pourchassée par Dismarum, un vieux mage noir et Rockingham, un soldat, tous deux à la solde du Seigneur Noir qui recherche la Sor'cière depuis longtemps, elle va s'enfuir avec son frère, non sans avoir eu un aperçu de ce terrible pouvoir qui est en elle. Elle ne devra son salut que grâce à l'aide d'un guerrier, d'un montagnard et d'une Nyphaï (Nymphe), réunis bien malgré eux.
Son frère, lui, sera enlevé par Dismarum.
Parallèlement, un O'gre, Tol'chuk, et deux frères Si'lura, vont se rencontrer.
Un El'phe (pas de Fantasy sans un Elfe passant par là, pas vrai ? :)), à la recherche du descendant de son roi et l'oncle d'Elena, Boln, vont compléter cette galerie de personnages disparates.

Après bien des aventures et des péripéties, cette bande de parias et de proscrits va devoir faire cause commune, la recherche du Grimoire, bien que ce soit pour chacun pour des motifs bien différents. À la fin du livre, ils seront tous prêts à entreprendre la longue et dangereuse route vers leur objectif...

Comme je l'ai dit plus haut, j'ai tout de suite été happée par cette histoire palpitante et pleine de rebondissements ! En revanche, j'ai été surprise par l'arrivée des nouveaux personnages ! :) J'entends par là que j'étais bien installée à lire les aventures d'Elena et son frère auxquels venaient de se joindre Er'ril, le guerrier, Nee'lahn la Nyphaï puis Kral le Montagnard quand, tout à coup, nous voilà carrément avec d'autres personnages, le demi-O'gre Tol'chuk et les frères jumeaux Si'lura, Mogweed et Fardale. Non pas que ce fut inintéressant mais c'était un peu abrupt ! :) Mais bon, ce n'était que pour mieux retrouver tout le monde ensuite ! :)

J'ai trouvé que ce petit monde faisait un peu "Communauté de l'Anneau" du Seigneur des anneaux, ces gens si différents réunis pour une même quête et passant par des grottes sombres qui ne sont pas sans rappeler les Mines de la Moria. De même que les horribles Skal'tums, des bestioles cauchemardesques ne dépareraient pas dans l'univers de Tolkien. Mais l'histoire est suffisamment intéressante pour que ça ne gâche pas notre plaisir à lire ce roman. Quant à la fin, de nouveaux éléments apparaissent qui donnent envie de savoir la suite !

Les personnages sont bien intéressants et plutôt attachants. Certains le sont plus que d'autres, bien sûr !
J'aime beaucoup Elena. Je la trouve intelligente, vive, joyeuse (du moins au début pour la joie !). La pauvre gamine est précipitée dans des événements qui la dépassent. Elle doit faire face à sa condition de sor'cière et ce n'est pas sans mal car elle n'est pas du tout préparée à cette débauche de pouvoir. Ce premier tome est l'occasion pour elle d'accepter et de gérer son pouvoir, aidée en cela par son oncle Boln et par Err'il, le guerrier qui en connait un rayon sur la question.

Concernant Err'il, justement, c'est un personnage bien complexe. Embarqué dans cette histoire malgré lui, il va devoir affronter son passé et son destin, j'ai hâte de savoir la suite le concernant.

J'aime beaucoup l'O'gre et les Si'lura. Tous 3 bannis de leurs clans et en quête de rédemption, ils font partie de la troupe d'Elena bien malgré eux.

Pour le moment, la Nyphaï m'indiffère un peu, je n'ai pas grand chose à dire sur elle. Et l'El'phe est désagréable au possible ! Une vraie tête à claque ! :)

Quant au frère d'Elena, on ne le voit pas suffisamment pour se forger une véritable opinion mais je l'ai trouvé très gentil et attentionné envers sa soeur. Ça m'a touchée.

Pas grand chose à dire sur les méchants, à part qu'ils sont TRÈS méchants et pourris jusqu'à la moelle !

En ce qui concerne le style, je n'ai pas grand chose à en dire sinon qu'il est très agréable à lire.

En conclusion, une lecture très agréable et palpitante pour qui n'est pas familier de l'univers Fantasy et si vous voulez savoir si Elena et ses compagnons échapperont aux affreux Skal'tums et pourront poursuivre leur quête vers le Grimoire, lisez vite ce live.

En ce qui me concerne, je vous donne rendez-vous le 20 mai pour la suite : Les Foudres de la Sor'cière !

Note :



Cette lecture est une lecture commune avec Deliregirl, Melcouettes, Alexielle, Mrs Pepys, Kristus, Dunky, Penelope, Lisalor, Phooka, Cecile, Titinerose, MallouAna76, Thalia et Belledenuit.

Copyright © 2009 Les escapades culturelles de Frankie All rights reserved. Theme by Laptop Geek. | Bloggerized by FalconHive.